DipWSET D2 gratuit : Flashcards sur l'industrie du vin

TOUS LES PLATEAUX

Instructions avant de commencer :

JE VOUS RECOMMANDE DE LAISSER LES CARTES DANS L'ORDRE INITIAL ET D'UTILISER L'OPTION « SHUFFLE » UNIQUEMENT LORSQUE VOUS MAÎTRISEZ TOUT LE DECK (= 0 ERREUR)

Lisez le terme sur la carte et donnez votre réponse
Cliquez sur le bouton "Vérifier la réponse" pour vérifier vos connaissances
Cliquez sur "Je l'ai !" si ta réponse était correcte

Cliquez sur «Besoin de plus de pratique» pour revoir la carte à la fin du jeu et essayez de répondre une autre fois

Cliquez sur le bouton "Shuffle" pour changer l'ordre des cartes

BONNE CHANCE!!

[qdeck]

[h] DipWSET D2 TOUS LES PLATEAUX

[i] DipWSET D2 – Flashcards sur le vin

TOUS LES PLATEAUX

JE VOUS RECOMMANDE DE LAISSER LES CARTES DANS L'ORDRE INITIAL ET D'UTILISER L'OPTION « SHUFFLE » UNIQUEMENT LORSQUE VOUS MAÎTRISEZ TOUT LE DECK (= 0 ERREUR)

– Lisez le terme sur la carte et donnez votre réponse
– Cliquez sur le bouton « Vérifier la réponse » pour vérifier vos connaissances
- Cliquez sur "J'ai compris !" si ta réponse était correcte
- Cliquez sur "Besoin de plus d'entraînement" pour revoir la carte à la fin du jeu et essayez de répondre une autre fois
- Cliquez sur le bouton "Shuffle" pour changer l'ordre des cartes

[début]

[q unit=”2″ topic=”1″] COÛTS DE CROISSANCE DE LA VIGNE

[a] 1- ETABLISSEMENT DU VIGNOBLE

2- GESTION DU VIGNOBLE

[q unit=”2″ topic=”1″] FRAIS D'ETABLISSEMENT DU VIGNOBLE

[a] 1- COÛTS D'ACHAT

2- FRAIS AVANT ETABLISSEMENT

3-FRAIS D'ETABLISSEMENT

[q unit=”2″ topic=”1″] COÛTS DE GESTION DU VIGNOBLE

[a] 1- MAIN-D'ŒUVRE
2- MACHINES & CARBURANT
3- FOURNITURES
4- TRAITEMENTS DE LA VIGNE
5- L'EAU
6- ÉLECTRICITÉ
7- ASSURANCE & AMORTISSEMENT

[q unit= »2″ topic= »1″] STRUCTURE DES COÛTS DE VINIFICATION

[a] 1- FRAIS D'ETABLISSEMENT CAVE (FRAIS D'INVESTISSEMENT)

2- COÛTS OPÉRATIONNELS VINIFICATION (COÛTS D'EXPLOITATION)

[q unit= »2″ topic= »1″] COÛTS D'ÉTABLISSEMENT D'UNE CAVE

[a] 1- ACHAT / LOCATION DU TERRAIN

2- COÛTS DE CONSTRUCTION

3- COUTS DES EQUIPEMENTS

[q unit= »2″ topic= »1″] COÛTS OPÉRATIONNELS VINIFICATION (DÉTAILLÉS)

[a] 1- CULTURE DE LA VIGNE ou ACHAT DE FRUITS
2- MAIN-D'ŒUVRE
3- MACHINERIE & CARBURANT
4- MATERIELS DE CHAI
5-EAU
6-ÉLECTRICITÉ
7- ELEVAGE / VIEILLISSEMENT
8- EMBALLAGE
9- AMORTISSEMENT

[q unit=”2″ topic=”1″] TOP 5 DES PAYS POUR LA CONSOMMATION DE VIN

[a] États-Unis
LA FRANCE
ITALIE
ALLEMAGNE
CHINE

[q unit=”2″ topic=”1″] FACTEURS INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN

[a] 1- FACTEURS SOCIAUX

2- FACTEURS ÉCONOMIQUES

3- FACTEURS LÉGISLATIFS & POLITIQUES

[q unit=”2″ topic=”1″] POURQUOI LES FACTEURS SOCIAUX INFLUENT SUR LA DEMANDE DE VIN

[a] PARCE QU'ILS IMPLIQUENT DES CHANGEMENTS DANS LES HABITUDES DE CONSOMMATION

[q unit=”2″ topic=”1″] 10 FACTEURS SOCIAUX (INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN)

[a] 1- RÉDUCTION DES DÉPENSES NON ESSENTIELLES (CRISE 2008)

2- LES NOUVELLES TENDANCES DE CONSOMMATION (ROSÉ, PÉTILLANT)

3- RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION DE VINS DE TABLE

4- LES PLUS JEUNES BUVENT MOINS DE VIN (VU COMME À L'ANCIENNE, MOINS DE TEMPS AU PUB AU ROYAUME-UNI)

5- PRÉOCCUPATIONS SANITAIRES (SENSIBILISATION À LA SANTÉ, CAMPAGNES GOUVERNEMENTALES)

6- CHANGEMENT DE MODE DE VIE (FAST FOODS, PAS DE TEMPS POUR DES REPAS PLUS LONGS)

7- DISPONIBILITÉ RÉDUITE DES VINS PAS CHER (VINE PULL SCHEMES)

8- CHANGEMENTS DANS LES PRÉFÉRENCES DES CONSOMMATEURS (ex. PROSECCO AUX USA/UK)

9- CHANGEMENTS DE RÉPUTATION 10- CHANGEMENTS DANS LES MODÈLES DE DÉPENSES

[q unit= »2″ topic= »1″] EXEMPLES DE CHANGEMENTS DANS LES PRÉFÉRENCES DES CONSOMMATEURS

[a] 1- ROSE = ÉTATS-UNIS

2- MOUSSEUX = PROSECCO (US / UK)

3- RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION DE VINS FORTIFIÉS (abv. supérieur)

4- VINS ALLEMANDS MOYEN DOUX = DÉMODÉS (Liebfraumilch)

[q unit=”2″ topic=”1″] EXEMPLES DE CHANGEMENT DE REPUTATION D'UNE REGION PARTICULIERE, STYLE DE VIN, MARQUE, PRODUCTEUR

[a] 1- AVIS DES VINS

2- LES INFLUENCEURS EN LIGNE

3- CRITIQUES (Jancis Robinson = Royaume-Uni ; Wine Spectator = États-Unis)

[q unit=”2″ topic=”1″] EXEMPLES DE CHANGEMENTS DANS LES MODÈLES DE DÉPENSES

[a] 1- MARCHÉS SENSIBLES AUX PRIX (Royaume-Uni, Allemagne)

2- PREMIUMISATION (US)

[q unit= »2″ topic= »1″] MARCHÉS SENSIBLES AUX PRIX (CARACTÉRISTIQUES)

[a] 1- LES CONSOMMATEURS NE PEUVENT PAS PAYER PLUS DE
PRIX LE PLUS BAS POSSIBLE POUR UN STYLE DE VIN DONNÉ

2- CONCURRENCE FOUCE

3- PEUVENT ÊTRE PERÇUS COMME DES MARCHÉS NON RENTABLES PAR CERTAINS PRODUCTEURS

[q unit=”2″ topic=”1″] PREMIUMISATION (DEFINITION)

[a] DES CONSOMMATEURS PRÊTS À DÉPENSER PLUS PAR BOUTEILLE CAR ILS ACHÈTENT MOINS DE VOLUME (surtout pour les vins perçus comme des vins de meilleure qualité)

[q unit=”2″ topic=”1″] CAUSES DE L'AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION DE VIN EN CHINE

[a] 1- CROISSANCE DE LA CLASSE MOYENNE

2- AFFICHER LA RICHESSE ET LE STATUT

[q unit= »2″ topic= »1″] FACTEURS ÉCONOMIQUES INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN

[a] 1- FORCE DE L'ÉCONOMIE

2- FLUCTUATIONS DE CHANGE

3- LES ÉVOLUTIONS DU MARCHÉ

[q unit=”2″ topic=”1″] REVENU DISPONIBLE
(Définition)

[a] LE MONTANT D'ARGENT DONT UNE PERSONNE APRÈS AVOIR PAYÉ LES IMPÔTS

[q unit= »2″ topic= »1″] FORCE DE L'ÉCONOMIE
(FACTEUR ÉCONOMIQUE INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN)

[a] 1- ÉCONOMIE FORTE = REVENU DISPONIBLE PLUS ÉLEVÉ

2- REVENU DISPONIBLE INFERIEUR = VENTES DE VIN EN BASSE

3- LA DÉPRESSION ÉCONOMIQUE
= LES CLIENTS PASSENT À DES VINS MOINS CHER
= LES CLIENTS PASSENT À MOINS CHER
BOISSONS ALCOOLISÉES

[q unit=”2″ topic=”1″] FLUCTUATIONS DE CHANGE DE DEVISES
(FACTEUR ÉCONOMIQUE INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN)

[a] 1- MONNAIE DU PRODUCTEUR FAIBLE = PROFITS PLUS ÉLEVÉS
(=investissements plus élevés dans la cave)

2- DEVISE FAIBLE DU PRODUCTEUR = COÛT PLUS ÉLEVÉ POUR IMPORTER DES ÉQUIPEMENTS, DES FOURNITURES… (si besoin de les importer)

3- DEVISE DE PRODUCTEUR FORTE = prix moins compétitif pour les marchés d'exportation
= risque de perte de ventes & perte de profits

 

[q unit= »2″ topic= »1″] MODIFICATIONS DU MARCHÉ
(FACTEUR ÉCONOMIQUE INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN)

[a] 1- SI UN PRODUCTEUR DISPARAÎT = OPPORTUNITÉ POUR LES CONCURRENTS SURVIVANTS (augmenter les prix…)

2- SI UN NOUVEAU PRODUCTEUR ARRIVE SUR LE MARCHÉ (généralement avec des prix plus bas)
= FORCE LES CONCURRENTS À BAISER LES PRIX

[q unit= »2″ topic= »1″] FACTEURS LÉGISLATIFS ET POLITIQUES
(FACTEUR INFLUENÇANT LA DEMANDE DE VIN)

[a] 1- INCLURE LES CHANGEMENTS DANS LE TEMPS

2- INCLURE LES NIVEAUX LOCAL, NATIONAL ET MONDIAL

3- LOIS INTERDIT LA VENTE D'ALCOOL

4- POLITIQUES GOUVERNEMENTALES POUR RÉDUIRE LA CONSOMMATION D'ALCOOL

5- FISCALITÉ

6- COMMERCES INTERNATIONAUX

7- LOIS SUR LE VIN

[q unit= »2″ topic= »1″] 4 TYPES DE LÉGISLATIONS INTERDISSANT OU LIMITANT LA VENTE D'ALCOOL

[a] 1- AGE MINIMUM DE CONSOMMATION

2- INTERDICTION

3- MONOPOLES D'ETAT

4- SYSTÈME À 3 NIVEAUX (ÉTATS-UNIS)

[q unit= »2″ topic= »1″] CONSÉQUENCES DES LOIS INTERDITANT
OU LIMITANT LA VENTE D'ALCOOL

[a] 1- LIMITER L'APPROVISIONNEMENT EN VIN

2- PRIX AUGMENTÉS

[q unit= »2″ topic= »1″] POURQUOI LES POLITIQUES GOUVERNEMENTALES POUR RÉDUIRE LA CONSOMMATION D'ALCOOL

[a] 1- EN RAISON DE PROBLÈMES DE SANTÉ PUBLIQUE

2- EN RAISON DE L'AUGMENTATION DES COMPORTEMENTS CRIMINELS

[q unit= »2″ topic= »1″] EXEMPLES DE POLITIQUES GOUVERNEMENTALES POUR RÉDUIRE LA CONSOMMATION D'ALCOOL

[a] 1- LOI EVIN EN FRANCE (limitation de la publicité)

2- PRIX UNITAIRE MINIMUM (Ecosse)

3- TAUX D'ALCOOL DANS LE SANG (TA) AVANT DE CONDUIRE

[q unit=”2″ topic=”1″] POURQUOI LES GOUVERNEMENTS IMPOSENT UNE TAXE SUR LE VIN

[a] 1- SOURCE MAJEURE DE REVENUS POUR LE GOUVERNEMENT

2- PROTEGER & DEVELOPPER LA PRODUCTION & L'AUTONOMIE NATIONALE

3- RÉDUIRE LA CONSOMMATION DE VIN (prix plus élevés = dissuasif)

[q unit=”2″ topic=”1″] 4 EXEMPLES DE FISCALITÉ GOUVERNEMENTALE

[a] 1- TVA

2- TAXES SPECIFIQUES SUR L'ALCOOL

3- DROITS D'IMPORTATION

4- FONCTIONS DE CATÉGORIE

[q unit=”2″ topic=”1″] EXEMPLE DE DEVOIR DE CATÉGORIE

[a] IRLANDE
DIFFÉRENCE TAXES SUR LES VINS TRANQUILLES vs. TAXES SUR LES VINS MOUSSEUX (plus élevées)

CONSÉQUENCES = RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION DE VINS MOUSSEUX

[q unit= »2″ topic= »1″] DROITS D'ACCISE SUR LE VIN À HONG KONG

[a] SUPPRIMÉ POUR DEVENIR LE "HUB DU COMMERCE DU VIN" DE L'ASIE DE L'EST

[q unit=”2″ topic=”1″] DROITS DOUANIERS
(définition)

[a] TARIFS COMMERCIAUX SUR LES MARCHANDISES IMPORTÉES

[q unit=”2″ topic=”1″] TARIFS COMMERCIAUX DE L'UE

[a] 1- MEMBRES DE L'UE COMMERCANT DANS L'UE = 0 TARIFS

2- ETATS NON MEMBRES DE L'UE = ESSAYER DE CONCLURE DES ACCORDS COMMERCIAUX

[q unit= »2″ topic= »1″] CONSÉQUENCE DE LA QUITTER LE ROYAUME-UNI DE L'UE

[a] 1- TARIFS NÉGOCIÉS SUR LES VINS AUSTRALIENS IMPORTÉS

2- CHANGEMENT DES HABITUDES DE CONSOMMATION BRITANNIQUES

[q unit=”2″ topic=”1″] 2 EXEMPLES DE TARIFS COMMERCIAUX

[a] 1- GUERRE COMMERCIALE USA/CHINE = TARIFS IMPOSÉS PAR LA CHINE SUR LES VINS AMÉRICAINS IMPORTÉS

2- ARGENTINE (ANNÉES 2010) = IMPACT AUSSI L'APPROVISIONNEMENT EN VIN IMPORTÉ DES PRODUCTEURS ARGENTINS

[q unit=”2″ topic=”1″] IMPACT DES GUERRES COMMERCIALES

[a] SENTIMENT NÉGATIF PERSISTANT = LES CLIENTS CONTINUENT À BOYCOTTER LES PRODUITS APRÈS LA DISPARITION DES TARIFS

[q unit= »2″ topic= »1″] PRINCIPALES RAISONS POUR LESQUELLES LES CLIENTS SONT ATTIRÉS PAR LES VINS D'UNE IG PARTICULIÈRE
(= INDICATION GEOGRAPHIQUE)

[a] 1- J'AI APPRÉCIÉ DES VINS POUR CE GI PARTICULIER DANS LE PASSÉ

2- EN RAISON D'UNE FORTE RÉPUTATION

[q unit= »2″ topic= »1″] IMPACTS DE LA CRÉATION D'IG SUR LES PRODUCTEURS

[a] 1- DEMANDE ET RECONNAISSANCE ACCRUE DES VINS DE CETTE IG

2- PERMETTRE AUX PRODUCTEURS D'AUGMENTER LES PRIX

[q unit= »2″ topic= »1″] DIFFÉRENCES DES RÈGLES PDO
(UE vs NON UE)

[a] 1- UE = TRÈS STRICTE

2- NON UE = PEU DE LIMITES
= RÉAGIR PLUS RAPIDEMENT
POUR MODIFIER LES PRÉFÉRENCES DU CLIENT

[q unit=”2″ topic=”1″] LOIS SUR LE VIN EN CHINE

[a] 2012, ARRÊTER LA TRADITION DES CADEAUX PROPRES AUX OFFICIELS DU GOUVERNEMENT + CAMPAGNE ANTI-EXTRAVAGENCE

CONSÉQUENCES = ACHAT DE VINS PREMIUM & SUPER PREMIUM ABANDONNÉ IMMÉDIATEMENT

[q unit=”2″ topic=”1″] FACTEURS INFLUENÇANT L'OFFRE DE VIN

[a] 1- QUANTITÉ DE VIN PRODUITE

2- LÉGISLATION

[q unit=”2″ topic=”1″] 7 CATÉGORIES INFLUENÇANT LA QUANTITÉ DE VIN PRODUITE (OFFRE DE VIN)

[a] 1- SUPERFICIE SOUS VIGNE

2- SCHÉMAS D'ARRACHAGE DE LA VIGNE

3- RESTRICTIONS UE SUR LA PLANTATION DE NOUVEAUX VIGNOBLES (croissance annuelle 1%)

4- CONVERSION À D'AUTRES USAGES

5- ABANDON DES ZONES RURALES

6- FACTEURS HUMAINS (techniques & équipements modernes)

7- FACTEURS NATURELS

[q unit= »2″ topic= »1″] 4 DÉTAILS SUR LA SUPERFICIE VIGNE

[a] 1- SURFACE DE PLANTATION PLUS ÉLEVÉE = PRODUCTION TOTALE DE VIN PLUS ÉLEVÉE

2- 90% DE VIGNOBLES DANS LE MONDE = UTILISÉS POUR PRODUIRE DU VIN

3- PLUS DE 50% DE VIGNOBLES EN CHINE = UTILISÉS POUR PRODUIRE DES RAISINS DE TABLE

4- UE = PLUS DE 50% DE PRODUCTION MONDIALE DE VIN

[q unit= »2″ topic= »1″] EXEMPLES DE SCHEMAS D'ARRACHEMENT DE VIGNE

[a] 1- UE (Sud de la France, Espagne, Italie)

2- AUSTRALIE

3- LA NOUVELLE-ZELANDE

4- ARGENTINE

[q unit= »2″ topic= »1″] 3 DÉTAILS SUR LES PROGRAMMES D'ARRACHAGE DE LA VIGNE DE L'UE

[a] 1- PENDANT LES ANNÉES 1980

2- EXCÉDENT DE PRODUCTION DE VIN = « LAC DE VIN »

3- PRINCIPALES ZONES CONCERNÉES = SUD DE LA FRANCE, ESPAGNE, ITALIE

[q unit= »2″ topic= »1″] 4 EXEMPLES DE CONVERSION À D'AUTRES USAGES (FACTEUR INFLUENÇANT L'APPROVISIONNEMENT EN VIN – QUANTITÉ DE VIN PRODUITE)

[a] 1- POMMES = AFRIQUE DU SUD (Elgin)

2- PISTACHES & AMANDES = USA

3- IMMOBILIER & TOURISME = MADERE

4- BUREAUX COMMERCIAUX = USA (Californie)

[q unit= »2″ topic= »1″] 5 DÉTAILS SUR LES FACTEURS NATURELS (FACTEUR INFLUENÇANT L'APPROVISIONNEMENT EN VIN – QUANTITÉ DE VIN PRODUITE)

[a] 1- UE = PLUS DE 50% DE PRODUCTION MONDIALE DE VIN
                             = TOUT ÉVÉNEMENT NATUREL (sécheresse, grêle…) IMPACT SUR LE MARCHÉ MONDIAL

2- CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL

3- BON MILLESIME = RISQUE DE SURPRODUCTION

4- MAUVAIS MILLÉSIMES = RISQUE DE SOUS APPROVISIONNEMENT

5- LES FACTEURS NATURELS INFLUENT A LA FOIS SUR LA QUANTITE ET LA QUALITE POTENTIELLES PRODUITES

[q unit=”2″ topic=”1″] IMPACT DE LA LÉGISLATION SUR L'APPROVISIONNEMENT EN VIN

[a] 1- NOMBRE ACCRU DE SIG DANS LE MONDE

2- RÈGLES STRICTES D'AOP EN EUROPE

[q unit=”2″ topic=”1″] 5 OBJECTIFS DES IG

[a] 1- DÉFINITION DU STYLE

2- OFFRE & DEMANDE PLUS EN LIGNE

3- RÉDUIRE LA PRESSION À LA BAISSE SUR LES PRIX

4- PLUS DE CONTRÔLE DES PRIX POUR LES PRODUCTEURS
(permettent des investissements à long terme)

5- ÉLOIGNER LE VIN DES PRODUITS DE BASE
(facilement substituable)

[q unit= »2″ topic= »1″] RISQUE DE BAISSE DES IG

[a] 1- EN CAS DE RÉUSSITE = PRESSION POUR ÉTENDRE LA ZONE DE PRODUCTION À DES SITES MOINS APPROPRIÉS (ex. Prosecco & Chianti)

2- PLAINTES DE PRODUCTEURS D'AOP EN CONCURRENCE AVEC DES VINS DE PAYS MOINS RÉGLEMENTÉS

[q unit=”2″ topic=”1″] SOLUTIONS POUR LIMITER LE RISQUE DE BAISSE DES IG

[a] 1- ORGANES DIRECTEURS
(par exemple Comité Champagne & Sherry Consejo Regulador)

2- MISE EN PLACE DU SYSTÈME « VIN DE PAYS »

[q unit= »2″ topic= »1″] COMMENT LES ORGANES DIRECTEURS RÉDUISENT LES RISQUES DE BAISSE DES IG

[a] 1- S'ASSURER QUE LE MARCHÉ N'EST PAS SURAPPROVISIONNÉ

2- LIMITER LES NOUVELLES PLANTATIONS 3- MAINTENIR LE NIVEAU DES PRIX

[q unit=”2″ topic=”1″] DÉFIS DANS LA SURAPPROVISIONNEMENT EN VIN

[a] 1- LA PRODUCTION MONDIALE DE VIN
DÉPASSER RÉGULIEREMENT LA CONSOMMATION DE VIN
(structurellement surapprovisionné)

2- SUROFFRE RÉDUITE CES DERNIÈRES ANNÉES
– La Chine et les États-Unis ont augmenté leur consommation
– limitations imposées à la production

[q unit=”2″ topic=”1″] CONSÉQUENCES DU MARCHÉ DU VIN SURAPPROVISIONNÉ

[a] 1- LES PRIX TENDENT À BAISSE

2- PLUS DIFFICILE POUR LES PRODUCTEURS DE VENDRE LEURS STOCKS

3- VENTES FORCÉES À DES PRIX INFÉRIEURS = DÉVALORISER L'IMAGE DE LA MARQUE

4- LES PRODUCTEURS PRO-ACTIFS À LA RECHERCHE DE NOUVEAUX MARCHÉS

5- DEVELOPPEMENT DES MARQUES PRIVÉES

[q unit= »2″ topic= »1″] MARQUES PRIVÉES

[a] VIN MIS EN BOUTEILLE SOUS DES ÉTIQUETTES EXCLUSIVES EN SUPERMARCHÉS, GRANDS DISCOUNTERS, BARS, RESTAURANTS…

[q unit=”2″ topic=”1″] DÉFIS DU SOUS APPROVISIONNEMENT EN VIN

[a] 1- LE MANQUE MONDIAL D'APPROVISIONNEMENT EN VIN EST INHABITUEL

2- SAUF MAUVAISE RECOLTE (ex : 2017, mauvaise récolte dans toute l'Europe)

3- SOUS APPROVISIONNEMENT COMMUN POUR DES VINS PARTICULIERS
(ex : Premium et Super-Premium)

[q unit=”2″ topic=”1″] CONSEQUENCES DU SOUS APPROVISIONNEMENT EN VIN

[a] 1- CLIENTS DÉÇUS

2- DES RELATIONS COMMERCIALES TENDUES

3- PÉNALITÉS FINANCIÈRES DES GRANDS DISTRIBUTEURS

4- LES CLIENTS PASSENT À D'AUTRES BOISSONS ALCOOLISÉES
(bière, spiritueux)

5- LES CLIENTS PASSENT À DES ALTERNATIVES MOINS CHER
(dans le cas des vins Premium)

6- LE CHANGEMENT DE CLIENT PEUT DEVENIR PERMANENT

[q unit=”2″ topic=”2″] ETABLISSEMENT VIGNOBLE 1er COÛT

[a] ACHETER ou LOUER LE TERRAIN

[q unit= »2″ topic= »2″] LE PRIX DU VIGNOBLE REFLÈTE
(coût d'achat)

[a] LE POTENTIEL DE PRODUIRE DES FRUITS DE HAUTE QUALITÉ

[q unit= »2″ topic= »2″] EFFET DE LA RARETÉ DES TERRES SUR L'ACHAT D'UN VIGNOBLE
(zone sous IG par exemple)

[a] AUGMENTE LE PRIX DU VIGNOBLE
(Les IG & AOP limitent la superficie des terres disponibles)

[q unit=”2″ topic=”2″] FRAIS AVANT L'ETABLISSEMENT DU VIGNOBLE

[a] 1- ARPENTAGE DU TERRAIN

2- LIQUIDATION DU SITE
(enlever les gros rochers et la végétation)

3- VOIES D'ACCES A LA CONSTRUCTION
(à la vigne & dans les rangs)

[q unit= »2″ topic= »2″] POURQUOI ÉTUDIER LE TERRAIN AVANT DE CRÉER UN VIGNOBLE

[a] 1- POUR VERIFIER L'APTITUDE A LA VITICULTURE

2- IDENTIFIER LE MEILLEUR CÉPAGE POUR CE TERRAIN

[q unit=”2″ topic=”2″] COMMENT SURVEILLER UN TERRAIN AVANT D'ETABLIR UN VIGNOBLE

[a] 1- IMAGERIE SATELLITE

2- ÉCHANTILLONS DE SOL

3- ÉTUDES GÉOLOGIQUES

[q unit= »2″ topic= »2″] DÉLAI MOYEN ENTRE LA PLANTATION DE LA VIGNE ET LA PRODUCTION DE VIN

[a] LA VIGNE A BESOIN D'AU MOINS 3 ANS POUR PRODUIRE DES FRUITS DE QUALITÉ

[q unit= »2″ topic= »2″] MOYENS DE FINANCER LES COÛTS D'INVESTISSEMENT

[a] 1- PRÊTS

2- INVESTISSEURS

3- SUBVENTIONS PUBLIQUES

4- INCITATIONS FISCALES

[q unit= »2″ topic= »2″] COÛTS ASSOCIÉS À LA CRÉATION D'UN VIGNOBLE

[a] 1- ACHAT & PLANTATION DE VIGNES

2- PIQUETS & FILS

3- TRAVAUX DE DRAINAGE ET DE TUYAUTERIE (si nécessaire)

4- PROTECTION CONTRE LES ALÉAS MÉTÉOROLOGIQUES
(brise-vent, protection contre le gel…)

5- PROTECTION CONTRE LES ANIMAUX NUISIBLES
(hautes clôtures, clôtures électriques, filets…)

6- ACHAT DE MACHINES & EQUIPEMENTS
(tracteurs, engins…)

7- EN ZONES SÈCHES = SYSTÈMES D'IRRIGATION

[q unit= »2″ topic= »2″] INCONVÉNIENTS DU FINANCEMENT PAR PRÊT

[a] INTÉRÊTS + REMBOURSEMENTS EN CAPITAL

[q unit= »2″ topic= »2″] INCONVÉNIENTS DU FINANCEMENT PAR LES INVESTISSEURS

[a] 1- CONCÉDER UNE PARTIE DES BÉNÉFICES

2- PEUT IMPOSER UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT ÉLEVÉ

3- LEUR FOURNIR UN DROIT DE VOTE = PERTE DE CONTRÔLE

[q unit= »2″ topic= »2″] FRAIS DE GESTION DU VIGNOBLE
(définition)

[a] FRAIS D'EXPLOITATION DU VIGNOBLE

[q unit= »2″ topic= »2″] 7 CATÉGORIES DE FRAIS DE GESTION DU VIGNOBLE
(Catégories principales)

[a] 1- MAIN-D'ŒUVRE

2- MACHINES & CARBURANT

3- FOURNITURES

4- TRAITEMENTS DE LA VIGNE

5- L'EAU

6- ÉLECTRICITÉ

7- ASSURANCE & AMORTISSEMENT

[q unit= »2″ topic= »2″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS À LA GESTION DU VIGNOBLE
(4 prises clés)

[a] 1-VARIE SELON LA TOPOGRAPHIE, LA TAILLE ET D'AUTRES FACTEURS

2- LES VIGNOBLES BIO & BIODYNAMIQUES SONT PLUS INTENSIFS EN MAIN-D'ŒUVRE

3- LES VIGNOBLES POUR LES VINS PREMIUM ET SUPER PREMIUM SONT PLUS INTENSIFS EN MAIN-D'ŒUVRE

4- LES VIGNOBLES TRÈS MÉCANISÉS SONT MOINS INTENSIFS EN MAIN-D'ŒUVRE

[q unit= »2″ topic= »2″] EXEMPLES DE TOPOGRAPHIE INFLUENÇANT LES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE

[a] VIGNOBLES EN PENTES RESTANTES
(ex : Moselle…)

[q unit= »2″ topic= »2″] LE COMPROMIS COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE vs COÛTS D'INVESTISSEMENT

[a] 1- OÙ LES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE SONT FAIBLES = MOINS INCITANT À INVESTIR DANS DES ÉQUIPEMENTS INTENSIFS EN CAPITAL
(ex : Chili)

2- LÀ OÙ LES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE SONT ÉLEVÉS = INVESTISSEMENT EN MACHINES MEILLEURE OPTION
(ex : Coonawarra)

[q unit= »2″ topic= »2″] SAISONNALITÉ DES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE

[a] 1- À LA VENDANGE = ENGAGEZ UNE ÉQUIPE DE RÉCOLTEUSES POUR LA VENDANGE À LA MAIN

2- RESTE DE L'ANNÉE = PERSONNEL PLUS PETIT OU TRAVAILLEURS PLUS CHER
+ GÉRANT

[q unit= »2″ topic= »2″] AUTRES COÛTS ASSOCIÉS À LA MAIN-D'ŒUVRE

[a] COÛTS D'EMBAUCHE, DE FORMATION ET DE RETENTION DU PERSONNEL

[q unit= »2″ topic= »2″] 3 EXEMPLES DE FRAIS D'APPROVISIONNEMENT VIGNOBLE

[a] 1- MATÉRIAUX DE RÉPARATION DU PALISSAGE

2- SÉCATEUR

3- GANTS AUX OUVRIERS

[q unit= »2″ topic= »2″] 3 ÉLÉMENTS DE TRAITEMENTS DE LA VIGNE

[a] 1- FRAIS AGRO-CHIMIQUES
(herbicides, fongicides, insecticides…)

2- PRÉVENIR LES MALADIES FONGIQUES
(coût de la propre station météo
ou accès à une station météo gérée par le gouvernement)

3- LES CULTIVATEURS BIO ET BIODYNAMIQUES ONT TOUJOURS BESOIN
SOINS TRADITIONNELS
(ex : soufre, bouillie bordelaise…)

[q unit=”2″ topic=”2″] 3 EXEMPLES DE COÛTS D'ÉLECTRICITÉ
LIÉS AUX FRAIS D'EXPLOITATION DU VIGNOBLE

[a] 1- POUR LES SYSTEMES D'IRRIGATION

2- POUR LES EFFRAYEURS D'OISEAUX

3- POUR LA PROTECTION CONTRE LE GEL

[q unit= »2″ topic= »2″] 2 EXEMPLES D'ASSURANCES VIGNOBLE

[a] 1- CONTRE LES INONDATIONS

2- CONTRE LE FEU

[q unit=”2″ sujet=”2″] AMORTISSEMENT
(Définition)

[a] LA RÉDUCTION DE LA VALEUR D'UN ACTIF DANS LE TEMPS, EN FONCTION DE SA DURÉE D'UTILISATION

[q unit= »2″ topic= »2″] FRAIS DE VINIFICATION
(la structure des coûts)

[a] 1- ETABLISSEMENT CAVE
(coûts en capital)

2- FRAIS D'EXPLOITATION VINIFICATION

[q unit= »2″ topic= »2″] FRAIS D'EXPLOITATION VINIFICATION
(Définition)

[a] COÛTS IMPLIQUÉS DANS LE FONCTIONNEMENT DE LA CAVE

[q unit= »2″ topic= »2″] 3 CATÉGORIES DE FRAIS D'ÉTABLISSEMENT CAVE

[a] 1- ACHETER ou LOUER LE TERRAIN
POUR CONSTRUIRE LE CHAI

2- FRAIS DE CONSTRUCTION DU CHAI

3- COUTS DES EQUIPEMENTS
(pressoirs, pompes, cuves de maturation, ligne d'embouteillage…)

[q unit=”2″ topic=”2″] 3 FAÇONS DE FINANCER LES COÛTS D'ÉTABLISSEMENT D'UNE CAVE
(coûts en capital)

[a] 1- PAR PRÊT/HYPOTHÈQUE

2- A TRAVERS LE CAPITAL PROPRE

3- PAR L'INTERMÉDIAIRE D'INVESTISSEURS

[q unit=”2″ topic=”2″] 4 PRINCIPALES ACTIVITES IMPLIQUANT LES FRAIS D'EXPLOITATION DE LA VINIFICATION
(verbes actifs)

[a] 1- GESTION DU CHAI

2- PRODUCTION DU VIN

3- ELEVAGE DU VIN

4- MISE EN BOUTEILLE & CONDITIONNEMENT
LE PRODUIT FINAL

[q unit= »2″ topic= »2″] 9 CATÉGORIES DE FRAIS D'EXPLOITATION VINIFICATION
(structure des coûts)

[a] 1- CULTURE DE LA VIGNE ou ACHAT DE FRUITS

2- MAIN-D'ŒUVRE

3- MACHINES & EQUIPEMENTS
(les coûts de fonctionnement)

4- MATERIELS DE CHAI

5- L'EAU
(ex. nettoyage)

6- ÉLECTRICITÉ

7- MATURATION

8- EMBALLAGE

9- AMORTISSEMENT

[q unit= »2″ topic= »2″] 3 PRINCIPAUX COÛTS ASSOCIÉS À L'ÉLEVAGE DU VIN

[a] 1- COÛTS DES NAVIRES VIEILLISSANTS

2- COÛTS DES ESPACES DE STOCKAGE + FRAIS GÉNÉRAUX (électricité…)

3- PERTE DE TRÉSORERIE
(argent immobilisé dans des actions arrivant à échéance)

[q unit= »2″ topic= »2″] AUTRES COÛTS IMPACTANT LA RENTABILITÉ DES VIGNERONS
(5 catégories principales)

[a] 1- TRANSPORT

2- TAXES & DROITS

3- VENTES

4- COMMERCIALISATION

5- COÛTS INDIRECTS

[q unit= »2″ topic= »2″] ROUTE VERS LE MARCHÉ
(Définition)

[a] COMMENT UNE BOUTEILLE DE VIN VA DU PRODUCTEUR AU CLIENT

[q unit= »2″ sujet= »2″] CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT
(Définition)

[a] LE RÉSEAU D'ORGANISATIONS ET D'ACTIVITÉS IMPLIQUÉES
DEPUIS LA CRÉATION D'UN PRODUIT
A SA DISTRIBUTION ET VENTE AU CLIENT FINAL

[q unit=”2″ topic=”2″] DANS LA FILIÈRE VIN, 1ère ÉTAPE DE LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT

[a] VITICULTURE

[q unit=”2″ topic=”2″] COÛTS D'INVESTISSEMENT
(Définition)

[a] ARGENT DÉPENSE PAR UNE ENTREPRISE POUR ACQUÉRIR, AMÉLIORER OU MAINTENIR DES ACTIFS À LONG TERME TELS QUE DES TERRAINS, DES BÂTIMENTS ET DES ÉQUIPEMENTS

[q unit= »2″ topic= »2″] COÛTS DE LA CULTURE DU RAISINS
(structure)

[a] COÛTS D'INVESTISSEMENT + COÛTS D'EXPLOITATION

[q unit= »2″ topic= »2″] UTILISATION DU FRET AÉRIEN POUR LE VIN BOUTEILLES
(Circonstances)

[a] 1- CIRCONSTANCES PARTICULIERES
– Bouteilles pour les compétitions
– Bouteilles pour les foires

2- DES VINS À GRANDE VOLUME POUR LESQUELS IL EST IMPORTANT DE MAÎTRISER LE PRODUIT FINAL

3- DÉLAIS IMPORTANTS
(Beaujolais Nouveau au Japon)

[q unit=”2″ topic=”2″] TRANSPORT MARITIME

[a] 1- APPEL « DEEP SEA »

2- MÉTHODE LA MOINS CHÈRE (Coût/distance)

3- LA CONTENEURISATION EST ESSENTIELLE

4- INCONVÉNIENTS = LENT

[q unit= »2″ topic= »2″] CAPACITÉ DES DIFFÉRENTS TYPES DE CONTENEURS D'EXPÉDITION

[a] 1- CONTENEURS D'EXPÉDITION = 9000 à 10000 Litres de vins mis en bouteille

2- FLEXITANK = 24000 Litres de vin en vrac

3- ISOTANK = 26000 Litres de vin en vrac

[q unit= »2″ topic= »2″] INCONVÉNIENTS DU TRANSPORT EN VRAC

[a] 1- SI INFERIEUR A 15000 Litres = aucun avantage de coût

2- UNIQUEMENT POSSIBLE POUR UN GRAND VOLUME DU MÊME VIN

3- AUCUN CONTRÔLE SUR LE PROCESSUS DE MISE EN BOUTEILLE

4- AUCUN CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DU PRODUIT FINAL

[q unit=”2″ topic=”2″] COÛTS D'IMPORTATION

[a] 1- DROITS DE DOUANE & TAXES

2- LOIS D'ÉTIQUETAGE

[q unit= »2″ topic= »2″] PRINCIPALES DIFFÉRENCES DANS LES LOIS D'ÉTIQUETAGE

[a] 1- EU abv = entier ou demi le plus proche

2- USA = 1.5% VARIANCE AUTORISÉE

3- USA + DOIT AFFICHER L'AVERTISSEMENT SANITAIRE

[q unit=”2″ topic=”2″] PRODUCTEUR IMMOBILIER
(Définition)

[a] PRODUCTEUR DE VIN DE SON PROPRE VIGNOBLE EN PROPRIÉTÉ OU EN LOCATION

[q unit=”2″ topic=”2″] CULTIVATEURS
(Définition)

[a] 1- CHOISIR DE NE PAS PRODUIRE SON PROPRE VIN

2- SE CONCENTRER UNIQUEMENT SUR LA CULTURE DU RAISINS

[q unit=”2″ topic=”2″] CULTIVATEUR PRODUCTEUR
(Définition)

[a] PRODUIRE DU VIN À PARTIR DE LEURS RAISINS ET LE VENDRE AUX MARCHANDS
QUI MURE ET LE VENDRE

[q unit=”2″ topic=”2″] MARCHANDS
(Définition)

[a] ACHETER DES VINS ET DES RAISINS IMATURE POUR FAIRE DU VIN, LE MATURER
& LE VENDRE SOUS LE NOM DU MARCHAND

[q unit= »2″ topic= »2″] AVANTAGES DE L'UTILISATION DE DISTRIBUTEURS

[a] 1- FAIRE FACE AUX EXIGENCES LOCALES

2- CONNAISSANCE DU MARCHE

3- LISTE DE CLIENTS ETABLIE

4- TRAITE EFFICACEMENT AVEC LA LOGISTIQUE

5- FOURNIR DES ASSURANCES

6- LE DISTRIBUTEUR ASSUME LE RISQUE DE PERTE/DOMMAGE AU VIN

[q unit= »2″ topic= »2″] INCONVÉNIENTS DE L'UTILISATION DE DISTRIBUTEURS

[a] 1- FRAIS DE CHARGE (appelés Marge)

2- LES DISTRIBUTEURS HORECA CHARGENT UNE MARGE PLUS ÉLEVÉE

3- LES VENTES ET LE MARKETING DES DISTRIBUTEURS PEUVENT NE PAS ÊTRE EN LIGNE
AVEC LA STRATÉGIE DU PRODUCTEUR

4- LE DISTRIBUTEUR PEUT LAISSER DES VINS PEU PERFORMANTS

 

[q unit= »2″ topic= »3″] EFFETS DE L'ÉCHELLE DE PRODUCTION SUR LES VINS PEU COÛTS À GRAND VOLUME (donner 3 éléments)

[a] 1- VENDU AVEC UNE FAIBLE MARGE POUR MAINTENIR UN PRIX BAS

2- INVESTISSEMENTS DANS DES ÉQUIPEMENTS CHER
(capable de traiter de gros volumes)

3- COÛTS D'ÉQUIPEMENT RÉCUPÉRÉS PAR DES VOLUMES ÉLEVÉS

[q unit=”2″ topic=”3″] ÉCONOMIES D'ÉCHELLE (définition)

[a] LORSQUE LES COÛTS D'INVESTISSEMENT ET D'ÉQUIPEMENT INITIAUX SONT RÉPARTIS SUR UN GRAND VOLUME DE PRODUCTION = baisse du coût par unité produite

[q unit= »2″ topic= »3″] EFFETS DE L'ÉCHELLE DE PRODUCTION SUR LES VINS À FAIBLE VOLUME ET À HAUTE MARGE (3 éléments)

[a] 1- ECONOMIES D'ECHELLE MINIMALES

2- PAS ASSEZ DE VOLUMES = VIGNOBLES PLUS PETITS, RENDEMENTS PLUS FAIBLES

3- DES INVESTISSEMENTS INITIAUX RÉCUPÉRÉS PAR DES PRIX PLUS ÉLEVÉS

[q unit= »2″ topic= »3″] STRUCTURE DES COÛTS DU CABERNET SUPER PREMIUM À FAIBLE VOLUME POUR LA CULTURE DE LA VIGNE (3 catégories principales)

[a] 1- DES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE BIEN PLUS ÉLEVÉS
(plus d'interventions & travaux manuels)

2- TAXES FONCIÈRES PLUS ÉLEVÉES
(basé sur la valeur foncière plus élevée)

3- DÉPRÉCIATION PLUS ÉLEVÉE DES ACTIFS

[q unit= »2″ topic= »3″] CABERNET SAUVIGNON SUPER PREMIUM À FAIBLE VOLUME
STRUCTURE DES COÛTS POUR LA VINIFICATION
(4 catégories principales)

[a] 1- COÛTS DE CULTURE DE LA VIGNE
(le coût le plus important)

2- COÛTS DE MATURATION PLUS ÉLEVÉS
(vieillissement)

3- FRAIS DE MAIN D'ŒUVRE ET DE CAVE
(eau, électricité, amortissement,
séjour plus long en cave, les fûts plus petits prennent plus de place)

4- COÛTS D'EMBALLAGE PLUS ÉLEVÉS (verre, fermetures, étiquettes, emballages)

[q unit= »2″ topic= »3″] 2 AVANTAGES CLÉS DE LA FABRICATION DE VINS À GRAND VOLUME ET PEU COÛTEUX (avantages sur les coûts directs)

[a] 1- ECONOMIES D'ECHELLE EN DE NOMBREUX POINTS
DANS LE PROCESSUS DE PRODUCTION

2- ACHAT DE MATÉRIAUX EN VRAC

[q unit=”2″ topic=”3″] COÛTS INDIRECTS GÉNÉRAUX À AJOUTER AUX COÛTS TOTAUX
(4 exemples)

[a] 1- VENTES ET COMMERCIALISATION

2- COÛT DE TRANSPORT

3- TAXES & DROITS

4- SURCHARGES DE FONCTIONNEMENT DE L'ENTREPRISE
(amortissement des actifs non directement utilisés dans la production)

[q unit=”2″ topic=”3″] QUELLE OPTION PREFERER POUR LE TRANSPORT
DU VIN EN BOUTEILLE & POURQUOI

[a] 1- PRÉFÉRER LES TRANSITAIRES

2- PARCE QUE SPÉCIALISÉ DANS LE TRANSPORT DU VIN
(assurances & structure dédiées…)

3- PARCE QU'UNE MEILLEURE EXPERTISE
(fragile, risques de détérioration, risque de perte & avarie…)

[q unit= »2″ topic= »3″] INCONVÉNIENTS DE L'UTILISATION DES TRANSPORTEURS DE FRET

[a] PLUS CHER

[q unit=”2″ topic=”3″] 3 PRINCIPAUX RISQUES DE PERTE
(sources)

[a] 1- TEMPÉRATURES CHAUDES

2- SOLEIL DIRECT

3- VIBRATIONS EXCESSIVES

[q unit=”2″ topic=”3″] FRAIS DE FRET AERIEN DES BOUTEILLES DE VIN
(3 caractéristiques)

[a] 1- COÛT TRÈS DÉPENDANT DU POIDS
(bouteilles plus lourdes que les alternatives en vrac)

2- LES BOUTEILLES PRENDENT PLUS DE PLACE

3- DES BOUTEILLES PLUS FRAGILES QUE DES CONTENANTS

[q unit=”2″ topic=”3″] QUAND UTILISER LE FRET AÉRIEN POUR LES BOUTEILLES DE VIN
(3 circonstances principales d'utilisation)

[a] 1- CIRCONSTANCES PARTICULIERES
(concours & foires)

2- POUR UN VOLUME ÉLEVÉ DE VIN QUAND LES PRODUCTEURS LE VEULENT
POUR GARANTIR LA QUALITÉ DU PRODUIT FINAL

3- POUR LES DÉLAIS IMPORTANTS
(par exemple beaujolais nouveau au Japon)

[q unit= »2″ topic= »3″] AVANTAGE DU TRANSPORT ROUTIER

[a] TRÈS UTILE POUR LES COURTES DISTANCE

[q unit= »2″ topic= »3″] TRANSPORT ROUTIER SUR LONGUE DISTANCE

[a] 1- PEUT ÊTRE LA SEULE OPTION DISPONIBLE
DANS CERTAINES ZONES/PAYS

2- LONGUE DISTANCE = TRÈS CHER

[q unit=”2″ topic=”3″] 2 OPTIONS DE FRET FERROVIAIRE

[a] 1- PAR PALETTES INDIVIDUELLES = CHER

2- PAR CONTENEURS = MOINS CHER

[q unit=”2″ topic=”3″] TRANSPORT MARITIME
("Mer profonde")

[a] 1- MÉTHODE LA MOINS CHÈRE

2- CONTENEURISATION ESSENTIELLE

3- INCONVÉNIENTS = LENT

[q unit=”2″ topic=”3″] 2 PRINCIPALES OPTIONS POUR LE TRANSPORT DE VIN EN VRAC

[a] 1- FLEXITANK = NON RÉUTILISABLE
(grand sac en plastique à l'intérieur d'un contenant ordinaire)

2- ISOTANK = RÉUTILISABLE
(non flexible)

[q unit=”2″ topic=”3″] PRINCIPAUX AVANTAGES DU TRANSPORT EN VRAC

[a] 1- MOINS CHER
(moins d'espace et de poids total que l'équivalent bouteille)

2- PLUS RESPECTUEUX DE L'ENVIRONNEMENT

[q unit=”2″ topic=”3″] LE TRANSPORT EN VRAC EST ATTRACTIF POUR

[a] 1-SUPERMARCHÉ & GROS ACHETEURS
(garder un prix bas)

2- LES GRANDES MARQUES QUI VENDENT DE GRANDS VOLUMES
(contribuer aux économies d'échelle)

3- POUR LES VINS PAS CHER
(moins de risque de fraude & de qualité)

[q unit= »2″ topic= »3″] INCONVÉNIENTS DU TRANSPORT EN VRAC

[a] 1- SI MOINS DE 15000 Litres = AUCUN AVANTAGE SUR LES COÛTS

2- UNIQUEMENT POUR UN GRAND VOLUME DE MÊME VIN

3- AUCUN CONTRÔLE SUR LE PROCESSUS DE MISE EN BOUTEILLE
(format de bouteilles, étiquettes…)

4- PERTE DE CONTRÔLE SUR LA QUALITÉ DES PRODUITS FINAUX

[q unit= »2″ topic= »3″] LES ASSURANCES DE TRANSPORT COUVRENT HABITUELLEMENT

[a] 1- RISQUE DE PERTE

2- RISQUE DE DOMMAGES

3- RISQUE DE PERTE

[q unit= »2″ topic= »3″] PROBLÈMES LORS DE L'EXPORTATION DE VIN

[a] 1- DEVOIRS

2- LES TAXES

3- LOIS D'ÉTIQUETAGE

4- PLUS DE MARCHÉS EXPORTATEURS IMPLIQUÉS
= PLUS LA COMPLEXITÉ EST ÉLEVÉE

5- BÂTIR LA LISTE DES CLIENTS

6- FRAIS DE MARKETING & VENTES

7- DIFFÉRENTES HABITUDES ET TENDANCES DES CLIENTS LOCAUX

8- RISQUE DE PERTE, PERTE ET DOMMAGE

[q unit= »3″ topic= »2″] PRINCIPAUX AVANTAGES DE L'UTILISATION DE DISTRIBUTEURS

[a] 1- FAIRE FACE AUX EXIGENCES LÉGALES ET LOCALES

2- APPORTER UNE CONNAISSANCE ET UNE EXPERTISE DU MARCHÉ

3- FOURNIR DES LISTES DE CLIENTS ÉTABLIES

4- ASSUMER LE RISQUE DE PERTE, DE PERTE ET DE DOMMAGE

5- PLUS FACILE D'ENTRER DE NOUVEAUX MARCHÉS

6- ASSURER L'EFFICACITÉ LOGISTIQUE

7- PRENDRE EN CHARGE LES VENTES ET LE MARKETING

8- PEUT ÊTRE LE SEUL MOYEN D'ENTRER SUR CERTAINS MARCHÉS
(par exemple, système américain à 3 niveaux)

9- PEUT AUGMENTER L'EXPOSITION AUX PETITS PRODUCTEURS
(Portflio dégustations)

10- CERTAINS ACHETEURS DE VIN NON JOIGNABLES AUTREMENT

[q unit= »2″ topic= »3″] EXPLIQUER COMMENT LE DISTRIBUTEUR « MARGE » EST CALCULÉ

[a] 1- CITE EN POURCENTAGE

2- Exemple = 1 euro de frais facturé par le distributeur
= 1 + 10 (prix initial du vin)
Marge = 1/11 = 9.09% 

[q unit= »2″ topic= »3″] 5 PRINCIPALES CATÉGORIES DE COÛTS POUR LES DÉTAILLANTS

[a] 1- FRAIS IMMOBILIERS

2- MAIN-D'ŒUVRE

3- EQUIPEMENT & MATERIELS

4- FRAIS DE STOCKAGE

5- FRAIS DE LIVRAISON

[q unit=”2″ topic=”3″] BARS & RESTAURANTS COÛTS DE PROPRIÉTÉ

[a] TRÈS CHER EN RAISON DE L'EMPLACEMENT

[q unit= »2″ topic= »3″] COMPARAISON ACHETER UNE PROPRIÉTÉ vs. LA LOUER

[a] 1- ACHAT = BESOIN D'INVESTISSEMENT INITIAL
DÉPRÉCIATION DES ACTIFS
PROPRIÉTÉ

2- LOCATION = MOINS CHER AU DEBUT
DOIT DEMENAGER A LA FIN DU BAIL

[q unit= »2″ topic= »3″] COÛTS DE PROPRIÉTÉ POUR LES DÉTAILLANTS EN LIGNE UNIQUEMENT

[a] MOINS CHER CAR STOCKAGE LOIN DES CENTRES VILLES
(emplacements moins chers)

[q unit= »2″ topic= »3″] VARIABILITÉ DES FRAIS DE PERSONNEL DES DÉTAILLANTS

[a] 1- VARIER SELON LE TYPE DE POINTS DE VENTE

2- COMPÉTENCES ET EXPERTISE DU PERSONNEL NÉCESSAIRES
(plus les compétences et l'expertise sont élevées, plus c'est cher)

[q unit= »2″ topic= »3″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS AUX DÉTAILLANTS DES SUPERMARCHÉS

[a] LES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE SONT FAIBLES
(ne nécessite pas de compétences et d'expertise élevées)

[q unit= »2″ topic= »3″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS AUX DÉTAILLANTS ET MAGASINS DE VINS

[a] 1- CHER
(haute connaissance, dialoguer avec les clients, conseiller les clients)

2- TOUJOURS PLUS BAS QUE LES BARS & RESTAURANTS

3- RESTAURANTS INFÉRIEURS À LA GASTRONOMIE

[q unit= »2″ topic= »3″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS AUX BARS ET RESTAURANTS

[a] COÛTS PLUS ÉLEVÉS QUE LES Cavistes CAR BESOIN DE PERSONNEL SUPPLÉMENTAIRE
(attendre, nettoyer, laver…)

[q unit=”2″ topic=”3″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS AUX RESTAURANTS GASTRONOMIQUES

[a] 1- LES COÛTS GÉNÉRAUX LES PLUS ÉLEVÉS

2- PLUS ÉLEVÉ QUE LES BARS ET RESTAURANTS CAR PERSONNEL PLUS QUALIFIÉ ET EXPERTISE + CHEF SOMMELIER (très coûteux)

[q unit=”2″ topic=”3″] CHEF SOMMELIER
(caractéristiques principales)

[a] 1- AGIR GÉNÉRALEMENT DANS DES RESTAURANTS GASTRONOMIQUES

2- HAUTEMENT CONNAISSANT ? QUALIFIÉ & COMPÉTENT

3- TRÈS CHER

4- SÉLECTIONNER LA CARTE DES VINS

5- DONNER UN CONSEIL CLIENT PERSONNALISÉ & DÉTAILLÉ

[q unit= »2″ topic= »3″] GRADATION DES COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE SELON LES TYPES DE COMMERÇANTS
(échelle de comparaison)

[a] SUPERMARCHÉS < Cavistes < BARS & RESTAURANTS < GASTRONOMIE

[q unité=”2″ sujet=”3″] HORECA
(sens)

[a] HÔTEL + REstaurants + RESTAURATION (CAfé)

[q unit= »2″ topic= »3″] 6 EXEMPLES DE COÛTS D'ÉQUIPEMENT ET DE MATÉRIEL PRINCIPAUX POUR LES MAGASINS DE DÉTAIL

[a] – SYSTÈME DE CAISSE
- RÉFRIGÉRATEUR
– ÉTAGÈRES
– ARMOIRES D'EXPOSITION
– MATÉRIEL D'AFFICHAGE
– ÉQUIPEMENTS DE NETTOYAGE

[q unit= »2″ topic= »3″] ÉQUIPEMENTS & MATÉRIAUX COÛTS ASSOCIÉS AUX BARS ET RESTAURANTS

[a] IDENTIQUE AUX BOUTIQUES DES REVENDEURS 
+
VAISSELLE
+
LUNETTES
+
SYSTÈMES DE CONSERVATION DU VIN COÛTEUX

[q unit= »2″ topic= »3″] FRAIS DE STOCKAGE ASSOCIÉS AUX ACTIVITÉS DE DISTRIBUTION

[a] 1- ESPACE DE RANGEMENT

2- ÉQUIPEMENTS DE CONTRÔLE DE LA TEMPÉRATURE

[q unit=”2″ topic=”3″] OPTIONS POUR LES COÛTS DE STOCKAGE DANS LES ACTIVITÉS DE DISTRIBUTION

[a] 1- STOCKAGE LOCAL

2- STOCKAGE EXTERNE
(coûts additionnels)

[q unit= »2″ topic= »3″] COÛTS DE STOCKAGE DES GRANDES CHAÎNES ET DES SUPERMARCHÉS

[a] COÛTS PARTAGÉS VIA DES ENTREPÔTS CENTRALISÉS

[q unit= »2″ topic= »3″] FRAIS DE LIVRAISON ASSOCIÉS AUX ACTIVITÉS DE DISTRIBUTION

[a] 1- UN DES ÉLÉMENTS LES PLUS CHER DE LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT

2- SURPLUS POUR
– livraison extra rapide
– livraison jour spécifique

3- LIVRAISON GRATUITE AU-DELÀ D'UN CERTAIN MONTANT TOTAL
(remise cachée)

[q unit= »2″ topic= »3″] MARGE AU POINT DE VENTE

[a] 1- VARIE SELON LES PAYS, LA CONCURRENCE, LE TYPE DE REVENDEURS

2- GÉNÉRALEMENT ENTRE 30 & 50%

[q unit= »2″ topic= »3″] MARGE AU POINT DE VENTE POUR LES REVENDEURS HORECA

[a] 1- BEAUCOUP PLUS ÉLEVÉ QUE NON HORECA

2- A CAUSE DES COÛTS D'EXPLOITATION

[q unit=”2″ topic=”3″] 3 PRINCIPALES CATÉGORIES DE FRAIS MARKETING

[a] 1- COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE

2- CONCEPTION & RÉALISATION
(étiquettes + flacons)

3- CAMPAGNES MARKETING

[q unit=”2″ topic=”3″] COÛTS DE MAIN-D'ŒUVRE ASSOCIÉS AUX ACTIVITÉS DE MARKETING
(grands producteurs vs. petits producteurs)

[a] 1- LES GRANDS PRODUCTEURS = PEUVENT AVOIR LEUR PROPRE ÉQUIPE EN MAISON

2- PETITS PRODUCTEURS = UTILISER DES SERVICES EXTERNES

[q unit= »2″ topic= »3″] SOLUTION POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE MARKETING INDIVIDUELS
ET POURQUOI CELA RÉDUIT LES COÛTS

[a] DEVENEZ MEMBRE DE

- Association de l'industrie
(Consorzio en Italie & VDP en Allemagne)

– Organismes commerciaux génériques
(Vins d'Australie & Vins d'Afrique du Sud)

CAR EN CHARGE DE LA COMMERCIALISATION COLLECTIVE DES VINS DES MEMBRES
(coûts individuels réduits grâce à la mise en commun des efforts)

[q unit= »2″ topic= »3″] 4 CATÉGORIES DE COÛTS ASSOCIÉS À LA RÉALISATION DE CAMPAGNES MARKETING

[a] 1- PUBLICITE

2- MATÉRIEL PROMOTIONNEL

3- FLACONS ÉCHANTILLONS
– dégustations
– des concours

4- PRIX PROMOTIONNELS
(important pour les grands détaillants)

[q unit= »2″ topic= »4″] LÉGISLATIONS IMPACTANT LES COÛTS DES VINS

[a] 1- IMPÔTS

2- BARRIERES COMMERCIALES

3- PRIX UNITAIRE MINIMUM

4- DEVOIRS

5- SUBVENTIONS

6- LOIS D'ÉTIQUETAGE

[q unit=”2″ topic=”4″] DROITS D'ACCISE AU ROYAUME-UNI

[a] PAYABLE SUR LE VIN ENTRANT AU ROYAUME-UNI À MOINS QUE STOCKÉ DANS UN « ENTREPÔT SOUS GARANTIE »

[q unit=”2″ topic=”4″] 2 OPTIONS CONCERNANT LE PAIEMENT DES DROITS
POUR LES VINS ENTRANT AU ROYAUME-UNI

[une]

1- SI STOCKÉ DANS PROPRE ENTREPÔT = QUAND IL ENTRE DANS LE PAYS

2- SI STOCKÉ EN "ENTREPÔT DOUANIERS" = DROITS À PAYER LORSQUE LES VINS SORTENT DE L'ENTREPÔT DOUANIERS
(lorsque commandé)

[q unit= »2″ topic= »4″] DÉCRIVEZ L'AVANTAGE FINANCIER DE « L'ENTREPÔT SOUS DONNÉE »

[a] 1- FRAIS DE STOCKAGE EN ENTREPOT DOUANIERS COUVERTS EN GRANDE PARTIE
PAR LES ÉCONOMIES SUR LES DROITS D'ACCISE

2- LA SITUATION DE TRÉSORERIE EST AMÉLIORÉE
(pas besoin d'argent à l'avance)

[q unit= »2″ topic= »4″] IMPACT DES DROITS D'IMPORTATION SUR LA DÉCISION DES PRODUCTEURS

[a] PEUT DISSUADER D'EXPORTER DANS CERTAINS PAYS
(abandonner un marché)

[q unit= »2″ topic= »4″] IMPACT DES TARIFS COMMERCIAUX SUR LE MARCHÉ DE L'UE
(concernant les vins américains)

[a] PEU DE VINS AMÉRICAINS À PRIX MOYEN SUR LE MARCHÉ EUROPÉEN CAR ILS NE PEUVENT PAS CONCURRENDRE LES VINS DU CHILI ET D'AFRIQUE DU SUD
(qui bénéficie des accords commerciaux)

[q unit=”2″ topic=”4″] IMPACT DES FLUTUATIONS DES CHANGES SUR LES COÛTS DES VINS

[a] PEUT AFFECTER CONSIDÉRABLEMENT LES PRIX DU VIN

[q unit=”2″ topic=”4″] 8 OPTIONS POUR SE PROTEGER CONTRE LES FLUCTUATIONS DE DEVISES

[a] 1- OPTION SUR LE VIN PHYSIQUE
(avec le producteur)

2- OPTION SUR UNE DEVISE
(avec une banque)

3- CONTRAT DE FIXATION DU PRIX
(avec le producteur)

4- CONTRAT DE FIXATION DU TAUX DE CHANGE
(avec une banque ou le producteur)

5- TRADING EN EUR ou USD

6- OUVRIR UN COMPTE EN DEVISE A LA BANQUE LOCALE

7- OUVRIR UN COMPTE DANS UNE BANQUE À L'ÉTRANGER

8- ACHETER DE LA DEVISE À L'AVANCE POUR COUVRIR UNE COMMANDE FUTURE

[q unit=”2″ topic=”4″] DEFINITION D'UNE OPTION
(couverture des fluctuations de change)

[a] PAYER UNE PRIME A L'AVANT (coût de l'option) AFIN DE RÉSERVER UNE CERTAINE QUANTITÉ DE VIN PHYSIQUE (ou devise) QUI POURRAIT ÊTRE PAYÉE À UN PRIX FIXÉ À L'AVANCE À UNE DATE (ou période) FIXÉE

SI L'OPTION PORTE SUR DU VIN PHYSIQUE (et non sur une devise) LE PRODUCTEUR DOIT RETENIR LE VOLUME DE VIN CONVENU

[q unit= »2″ topic= »4″] DIFFERENCE ENTRE UNE OPTION ET LA SAISIE D'UN CONTRAT FIXE
(en couverture de change)

[a] DANS UNE OPTION, L'IMPORTATEUR PEUT REFUSER LE VIN

DANS UN CONTRAT FIXE, L'IMPORTATEUR DOIT PRENDRE LE VIN
(même si le tarif réel est plus intéressant que le tarif contracté)

[q unit=”2″ topic=”4″] AVANTAGES DU TRADING EN USD ou EUR

[a] 1- L'EUR et les USA SE SONT HISTORIQUEMENT MONTRÉS COMME DES MONNAIES PLUS STABLES (et plus largement acceptées)

2- LES IMPORTATEURS ONT PLUS DE CERTITUDES SUR LE PRIX

[q unit= »2″ topic= »4″] POURQUOI LES PRODUCTEURS PEUVENT CHARGER UNE PRIME LORS DE LA CONCLUSION D'UN CONTRAT FIXE AVEC UN IMPORTATEUR ÉTRANGER

[a] PARCE QU'IL FAIT PASSER LE RISQUE DE CHANGE AU PRODUCTEUR

[q unit= »2″ topic= »4″] ACHETER DES DEVISES POUR COUVRIR DES ORDRES SPÉCIFIQUES
(caractéristiques)

[a] 1- NÉCESSITE UNE POSITION PRO-ACTIVE

2- NÉCESSITE DES COMPÉTENCES INTERNES

3- SPÉCULATION NON CONSIDÉRÉE

4- TECHNIQUE HABITUELLE DES GRANDS IMPORTATEURS

[q unit= »2″ topic= »4″] INCONVÉNIENTS DE L'OUVERTURE D'UN COMPTE DANS UNE BANQUE À L'ÉTRANGER

[a] TOUS LES INCONVENIENTS DE L'OUVERTURE
UN COMPTE EN DEVISE DANS UNE BANQUE LOCALE
+
RISQUES ASSOCIÉS À LA DIFFÉRENCE
DANS LA RÉGLEMENTATION BANCAIRE

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGES D'ÊTRE UN PRODUCTEUR DOMAINE

[a] 1- PEUT CONTRÔLER L'ENSEMBLE DU PROCESSUS
(culture, production, mise en bouteille)

2- CHOISIR LE STYLE DE VIN

3- ASSURER LA QUALITÉ
(à toutes les étapes)

4- GARDER TOUS LES "PROFITS DE PRODUCTION"

5- SI VENDRE DIRECTEMENT AUX CLIENTS = GARDER TOUS LES PROFITS
= BÉNÉFICES DE PRODUCTION + BÉNÉFICES DE DISTRIBUTION

6- FACTEUR D'AUTHENTICITÉ VALORISÉ PAR LES CLIENTS

7- ACTIVER LE STORY TELLING

[q unit=”2″ topic=”4″] PRINCIPAUX INCONVENIENTS D'ÊTRE UN PRODUCTEUR IMMOBILIER

[a] 1- SOUTENIR LA GESTION COMPLÈTE ET LES COÛTS INDIRECTS

2- COÛTS DES ÉQUIPEMENTS DE SOUTIEN
(coûts directs en capital)

3- PRENDRE EN CHARGE L'ENSEMBLE DES COÛTS D'EXPLOITATION DU DOMAINE
(coûts opérationnels directs)

4- SUPPORTER LE PLEIN RISQUE DE VARIATION DU MILLESIME
(qualité et quantité)

[q unit=”2″ topic=”4″] ÊTRE CULTIVATEUR EST ATTRACTIF POUR

[a] PROPRIÉTAIRES DE PETITS VIGNOBLES

[q unit= »2″ topic= »4″] POURQUOI LES PROPRIÉTAIRES DE VIGNOBLES PEUVENT DÉCIDER DE DEVENIR UNIQUEMENT PRODUCTEURS

[a] 1- PARCE QUE LA TAILLE DU VIGNOBLE EST TROP PETITE

2- EN RAISON DES COÛTS D'INVESTISSEMENT ÉLEVÉS NÉCESSAIRES
(achat ou location de matériel)

3- PARCE QU'ILS NE VEULENT PAS COMMERCIALISER ET VENDRE LEURS VINS

[q unit= »2″ topic= »4″] PRINCIPAUX AVANTAGES D'ÊTRE UN CULTIVATEUR

[a] 1- GÉNÈRE DES FLUX DE TRÉSORERIE PLUS RAPIDE
(paiement dû lors de la vente des raisins)

2- PAS D'INVESTISSEMENT LOURD EN VINIFICATION

3- AUCUN FRAIS D'EXPLOITATION VINIFICATION

4- PAS BESOIN DE MARKETING

5- LES PRODUCTEURS PEUVENT CONCENTRER LEURS EFFORTS
POUR PRODUIRE LES MEILLEURS RAISINS POSSIBLES

[q unit= »2″ topic= »4″] INCONVÉNIENTS D'ÊTRE CULTIVATEUR

[a] 1- RISQUE ÉLEVÉ DE VARIATIONS DES MILLÉSIMES
(qualité quantité)

2- LES FLUCTUATIONS DE L'OFFRE ET DE LA DEMANDE
(prix réduits + impossible de tout vendre)

[q unit=”2″ topic=”4″] 2 OPTIONS POUR LES PRODUCTEURS POUR VENDRE LEURS RAISINS

[a] 1- CONCLURE UN CONTRAT
(1 ou plusieurs millésimes)

2- VENDRE DES RAISINS SUR LE MARCHÉ SPOT

[q unit=”2″ topic=”4″] AVANTAGES POUR LES PRODUCTEURS DE CONCLURE UN CONTRAT
POUR VENDRE LEURS RAISINS 

[a] 1- DONNE AU PRODUCTEUR LA CERTAINE DE VENDRE DES RAISINS

2- CONTRATS À PLUS LONG TERME
(plus grande sécurité et relations solides)

[q unit=”2″ topic=”4″] AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA VENTE DE RAISINS SUR LES MARCHÉS AU COMPTANT
(pour les producteurs)

[a] 1- PRO = RÉCOMPENSE PLUS ÉLEVÉE 
(si offre < demande) = PRIX PLUS ÉLEVÉS

2- CONTRE = RISQUE PLUS ÉLEVÉ
(si offre > demande) = PRIX BAISSE

[q unit= »2″ topic= »4″] CULTIVATEURS-PRODUCTEURS
(définition)

[a] VIGNERONS QUI PRODUISENT DU VIN À PARTIR DE LEURS RAISINS ET LE VENDENT
AUX COMMERÇANTS QUI LE MATURENT ET LE METTENT EN BOUTEILLE

[q unit=”2″ topic=”4″] CULTIVATEUR-PRODUCTEUR ASSEZ COURANT DANS
(de quelle région)

[a] BOURGOGNE

[q unit= »2″ topic= »4″] CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU CULTIVATEUR-PRODUCTEUR

[a] 1- PERTE DE CONTRÔLE SUR LE VIN FINI

2- LES MARCHANDS CHOISISSENT LA DURÉE & LE TYPE DE MATURATION

3- LES MARCHANDS PEUVENT ASSEMBLER DES VINS DE DIFFÉRENTS PRODUCTEURS

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGES DU CULTIVATEUR-PRODUCTEUR
(pour le viticulteur)

[a] 1- N'A PAS BESOIN D'ENGAGER DES FRAIS DE MATURATION

2- NE PAS SUPPORTER LES FRAIS DE MARKETING

[q unit=”2″ topic=”4″] PRINCIPAL INCONVENIENT DU CULTIVATEUR-PRODUCTEUR
(pour le viticulteur)

[a] RÉALISER UN BÉNÉFICE MOINS ÉLEVÉ QUE S'ILS VENDENT DU VIN FINI

[q unit= »2″ topic= »4″] COMMERÇANTS
(définition)

[a] = NÉGOCIANT

= ACHETER DU VIN (ou des raisins) IMMATURE POUR LE MATURER (+faire du vin si achat de raisins) ET LE VENDRE SOUS DES NOMS DE MARCHANDS (ou des marques de marchands)

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGE DU RÔLE DE MARCHAND
(pour les commerçants)

[a] 1- PAS BESOIN D'ACHETER LES VIGNOBLES
(pas de frais d'investissement)
(avantageux dans les régions viticoles chères)

2- PAS BESOIN DE GÉRER LE VIGNOBLE
(pas de frais de fonctionnement)

3- PEUT ACHETER DES RAISINS ou DES VINS NON FINIS
DE PLUSIEURS SOURCES
(flexibilité & sécurité)

4- PEUVENT FAIRE LEURS PROPRES VINS
AUX CÔTÉS DE LEURS VINS NÉGOCIANTS

[q unit= »2″ topic= »4″] RISQUES D'ÊTRE COMMERÇANT

[a] 1- AUCUN CONTRÔLE SUR LE PROCESSUS DE CULTURE DU VIGNOBLE

2- AUCUN CONTRÔLE SUR LE PROCESSUS DE VINIFICATION
(lors de l'achat de vin non fini)

3- PEUT ÊTRE OBLIGÉ DE SE TOURNER VERS LE MARCHÉ AU COMPTANT

[q unit= »2″ topic= »4″] COMMENT LES COMMERÇANTS PEUVENT RÉDUIRE LEURS RISQUES

[a] 1- PRODUISENT LEURS PROPRES VINS A COTE DE LEURS ACTIVITES DE COMMERCANT

2- APPORTER UN SOUTIEN TECHNIQUE ET DES CONSEILS AUX PRODUCTEURS
(pour assurer la qualité)

3- PASSER DES CONTRATS À LONG TERME AVEC LES PRODUCTEURS

4- PEUT MÉLANGER DES VINS (ou des raisins) DE DIFFÉRENTES PROVENANCES
(souplesse & protection)

[q unit= »2″ topic= »4″] MICRO NÉGOCIANTS
(définition)

[a] SPÉCIALISÉ DANS LES VINS DE PETITE PRODUCTION,
HABITUELLEMENT DE VIGNOBLES INDIVIDUELS

TRAVAILLER EN ÉTROITE AVEC LES PRODUCTEURS POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ

PEUT ATTEINDRE DES PRIX SUPER PREMIUM

MONTÉE DES MICRO-NÉGOCIANTS EN BOURGOGNE

[q unit= »2″ topic= »4″] 2 RÉGIONS OÙ LES COMMERÇANTS OPÉRENT DIFFÉREMMENT

[a] 1- EN BOURGOGNE = PLUS IMPLIQUE DANS LA PRODUCTION

2- A BORDEAUX = DEAL PLUS EN VIN
QUI A DEJA ETE FAIT

[q unit= »2″ topic= »4″] EN PRIMEUR
(définition)

[a] = FUTURS DE VIN

= MODE DE VENTE DU VIN AVANT QU'IL SOIT MISE EN BOUTEILLE

= ACHETER DU VIN ALORS QU'IL EST ENCORE EN FÛT A
ND RESTE DANS LA CAVE DU PRODUCTEUR
JUSQU'À PRÊT POUR LA MISE EN BOUTEILLE. LE VIN SERA LIVRÉ
UNE FOIS MIS EN BOUTEILLE, QUELQUES ANNÉES PLUS TARD

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGE DU SYSTÈME « EN PRIMEUR » POUR LE VENDEUR

[a] 1- FLUX DE TRÉSORERIE ANTÉRIEURS

2- SURTOUT INTÉRESSANT POUR LES VINS
À MATURATION LONGUE

3- BÉNÉFICIE D'UN MARCHÉ DÉJÀ ÉTABLI & D'ACHETEURS (commerçants…)

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGES DU SYSTÈME « EN PRIMEUR » POUR LES ACHETEURS
(par exemple marchand)

[a] 1- MOINS CHER ET PLUS FACILE D'ACHETER DU VIN À CE STADE

2- LES PRIX PEUVENT MONTER UNE FOIS MATURE ET MIS EN BOUTEILLE

3- PEUT ÊTRE LA SEULE OPPORTUNITÉ D'ACHETER CERTAINS VINS
(petites quantités, prestige, forte demande…)

[q unit=”2″ topic=”4″] INCONVENIENT DU SYSTEME “EN PRIMEUR” POUR 

[a] GAGNER DE PLUS PETITS PROFITS

[q unit= »2″ topic= »4″] INCONVENIENT DU SYSTEME « EN PRIMEUR » POUR L'ACHETEUR
(par exemple marchand)

[a] MÊME LES VINS LES PLUS PRESTIGIEUX PEUVENT VOIR LEURS PRIX BAISSE
(aucune garantie)

[q unit= »2″ topic= »4″] TYPES DE VINS HABITUELS VENDUS « EN PRIMEUR »
(donnez 2 critères + donnez 4 exemples)

[a] 1- VINS BÉNÉFICIANT D'UN ÉLEVAGE EN CAVE (généralement > 18 mois)

2- CEUX PRISÉS PAR LES INVESTISSEURS

EXEMPLES : BOURGOGNE, BORDEAUX, SUPER TOSCANS, PORTOS VINTAGE

[q unit=”2″ topic=”4″] CULTIVATEUR-COMMERÇANT
(définition)

[a] QUI POSSÈDE DES VIGNOBLES ET EN PRODUISENT DES VINS
AUX CÔTÉS DES VINS DE RAISINS ACHETÉS

[q unit= »2″ topic= »4″] EXEMPLE DE CULTIVATEUR-COMMERÇANT CÉLÈBRE DANS LA VALLÉE DU RHÔNE

[a] E. GUIGAL

COTE ROTIE, CROZES-HERMITAGE & GIGONDAS = PROPRES VIGNOBLES

COTE DU RHONE STANDARD = RAISINS ACHETES

[q unit= »2″ topic= »4″] EXEMPLE DE CÉLÈBRE CULTIVATEUR-COMMERÇANT EN BOURGOGNE

[a] DOMAINE DUJAC

[q unit= »2″ topic= »4″] 2 STRATÉGIES DE BRANDING DES CULTIVATEURS-COMMERÇANTS

[a] 1- E. GUIGAL = vin propre + acheté = SOUS MEME MARQUE

2- DOMAINE DUJAC = SOUS DIFFÉRENTES MARQUES
= dès l'achat = DUJAC PERE & FILS
= issu de ses propres vignes = DOMAINE DUJAC

[q unit= »2″ topic= »4″] COOPÉRATIVES
(définition)

[a] 1- APPARTENANCE A UN GROUPE DE PRODUCTEURS

2- PRODUIRE & VENDRE DES VINS
À PARTIR DE RAISINS CULTIVÉS PAR SES MEMBRES

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGES DE LA COOPÉRATIVE

[a] 1- MOYEN DE RESSOURCES FINANCIERES

2- S'OFFRIR DES EQUIPEMENTS & SAVOIR-FAIRE PLUS CHER

3- COÛTS RÉDUITS PAR L'ACHAT EN GROS

4- COLLECTER LES EFFORTS DE MARKETING ET DE VENTE

5- PEUT CRÉER, COMMERCIALISER ET VALORISER DES MARQUES À SUCCÈS

6- PEUT DONNER ACCÈS AUX MEMBRES 
– prestations viticoles expertes
– prestations expertes en vinification
– conseils en Marketing, Packaging
& Service de vente

7- APPARTENANT AUX MEMBRES

8- TRAVAILLER SUR LE PRINCIPE DÉMOCRATIQUE
= LES GESTIONNAIRES DOIVENT CONSULTER
LES MEMBRES AVANT LES DÉCISIONS CLÉS

[q unit= »2″ topic= »4″] INCONVÉNIENTS DE LA COOPÉRATIVE

[a] LE PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION PEUT ÊTRE LENT ET LOURD

[q unit= »2″ topic= »4″] 2 OPTIONS DE PAIEMENT POUR LES MEMBRES DE LA COOPÉRATIVE

[a] LES MEMBRES REÇOIVENT % DES BÉNÉFICES ANNUELS DE LA COOPÉRATIVE BASÉS SUR

– OPTION 1 = VOLUME DE RAISINS APPORTÉS

– OPTION 2 = BASÉ SUR LA QUALITÉ
DES FRUITS APPORTÉS

[q unit= »2″ topic= »4″] INSTALLATIONS DE CONCASSAGE PERSONNALISÉES
(définition)

[a] C'EST UNE VARIANTE DU MODÈLE COOPÉRATIF
OÙ LES VIGNERONS NE SONT PAS PROPRIÉTAIRES DES INSTALLATIONS DE VINIFICATION.
ILS APPARTIENNENT À UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE INDÉPENDANTE
QUE QUI CHARGE LES PRODUCTEURS
CHAQUE FOIS QU'IL VEUT UTILISER SES SERVICES.

[q unit= »2″ topic= »4″] OÙ SE TROUVENT PRINCIPALEMENT LES INSTALLATIONS DE CONCASSAGE SUR MESURE

[a] EN AMÉRIQUE DU NORD (CAFLIFORNIE)

[q unit=”2″ topic=”4″] AVANTAGES INTRINSÈQUES DES INSTALLATIONS CUSTOM-CRUSH
(par rapport au modèle coopératif)

[a] 1- PEUT PRENDRE UNE DÉCISION RAPIDE

2- NE NÉCESSITE PAS LES ACCORDS DES MEMBRES

[q unit= »2″ topic= »4″] AVANTAGES DU MODÈLE D'INSTALLATIONS SUR MESURE POUR LES CULTIVATEURS

[a] 1- PAS BESOIN D'INVESTIR DANS CHER
INSTALLATIONS & ÉQUIPEMENTS DE VINIFICATION

2- LES CULTIVATEURS PEUVENT CONCENTRER L'ATTENTION SUR LA CROISSANCE
LES MEILLEURS FRUITS POSSIBLES & SUR LE MARKETING

3- PEUVENT BÉNÉFICIER D'UN SAVOIR-FAIRE VITICOLE
OFFERT PAR LA COMPAGNIE CUSTOM-CRUSH FACILITY

[q unit= »2″ topic= »4″] INCONVÉNIENTS DES INSTALLATIONS CUSTOM-CRUSH

[a] 1- PERTE D'AUTONOMIE VITICOLE
(dates de broyage liées aux disponibilités…)

2- PAYER À CHAQUE FOIS UTILISE L'INSTALLATION

3- BESOIN DE BONNES RELATIONS AVEC LES PRODUCTEURS
POUR COMPRENDRE ET RENCONTRER
LEURS EXIGENCES SPÉCIFIQUES RESPECTIVES

[q unit=”2″ topic=”4″] VIGNERONS/VIGNERONS VIRTUELS
(définition)

[a] VIGNERONS NON PROPRIETAIRES DES VIGNOBLES
NI LES INSTALLATIONS DE VINIFICATION

[q unit=”2″ topic=”4″] VIGNERONS/VIGNERONS VIRTUELS
(où les trouve-t-on principalement)

[a] PRINCIPALEMENT EN AMÉRIQUE DU NORD

[q unit=”2″ topic=”4″] VIGNERONS/VIGNERONS VIRTUELS
(comment travaillent-ils)

[a] 1- ACHETER DES RAISINS OU DU JUS

2- LOUER QUELQUES INSTALLATIONS VITICOLES
(ou installations de concassage personnalisées)

3- COMMERCIALISER & VENDRE LE VIN
SOUS MARQUE PROPRE

[q unit= »2″ topic= »5″] CONGLOMÉRATS (définition)

[a] POSSÉDER SOUVENT DE NOMBREUSES PETITES ENTREPRISES TOUT AU LONG DE LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT (production, distribution…)

[q unit=”2″ topic=”5″] LE PLUS GRAND CONGLOMÉRAT DE VIN AU MONDE (Noms + emplacement)

[a] E & J GALLO (CALIFORNIE)

[q unit= »2″ topic= »5″] AVANTAGES DES CONGLOMÉRATS

[a] 1- PEUT CRÉER DES BUREAUX RÉGIONAUX

2- PLUS DE MAÎTRISE À TOUTES LES ÉTAPES DE LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT

3- MAÎTRISER DE NOMBREUSES VOIES DE MARCHÉ

4- RÉDUCTION DES BESOINS DE RÉMUNÉRATION DES INTERMÉDIAIRES

5- AVOIR UN POUVOIR DE NÉGOCIATION IMPORTANT
(à la fois avec les fournisseurs et les détaillants)

6- PLUS GRAND POUVOIR DE LOBBYING

[q unit= »2″ topic= »5″] TENDANCES ACTUELLES DANS LES CONGLOMÉRATS

[a] GRANDES ENTREPRISES HORS VIN
ACHETER DES MARQUES DE VINS PRESTIGIEUSES
– LVMH (luxe)
- LES COMPAGNIES D'ASSURANCE

[q unit=”2″ topic=”5″] APERÇU DE E & J GALLO

[a] 1- LE PLUS GRAND CONGLOMÉRAT DE VIN AU MONDE

2- POSSÉDER PLUS DE 15 VIGNOBLES EN CALIFORNIE

3- PROPRE ENTREPRISE DE VERRE = GALLO GLASS (bouteilles…)

4- PROPRE DROITS D'IMPORTATION EXCLUSIFS DE NOMBREUX VINS BIEN CONNUS

5- PERSONNEL PARTOUT DANS LE MONDE POUR COUVRIR LES MARCHÉS RÉGIONAUX
– REPRÉSENTE PLUS DE 40% DE PRODUCTION
DE VINS CALIFORNIENS
– REPRÉSENTE PLUS DE 22% DE VIN DES ÉTATS-UNIS
MARCHÉS EN VOLUME

[q unit= »2″ topic= »5″] CITE 3 DIFFÉRENTS CONGLOMÉRATS DE VIN

[a] 1- E & J GALLO (Californie, USA) = GRANDE TAILLE

2- MICHELE CHIRALO (Piémont, Italie) = TAILLE MOYENNE

3- FELTON ROAD (Central Otago, Nouvelle-Zélande) = PETITE TAILLE

[q unit=”2″ topic=”5″] MICHELE CHIARLO

[a] CONGLOMERATE VITICOLE DE TAILLE MOYENNE PIEMONTE, ITALIE

PROPRES VIGNOBLES DE BAROLO ACHETER DES RAISINS DE
VIGNERONS LOCAUX GRAND VOLUME DE VINS À PRIX MOYEN
(Moscato d'Asti, Barbera d'Asti)

[q unit=”2″ topic=”5″] ROUTE FELTON

[a] CONGLOMÉRAT DE PETITE TAILLE CENTRAL OTAGO, NOUVELLE-ZÉLANDE

PROPRE 4 VIGNOBLES UNIQUEMENT VINS BIO & BIODYNAMIQUES
SEULE LES LEVURES AMBIANTES ÉVITENT LE COLLAGE ET LE FILTRAGE

[q unit= »2″ topic= »5″] VENTES DE VIN RÉPARTIES EN 2 GRANDS SECTEURS

[a] 1- DÉTAIL
– HORS PRÉMISE (États-Unis)
– HORS COMMERCE (Royaume-Uni)

2- L'HOSPITALITÉ
– SUR PLACE (USA)
– ON COMMERCE (Royaume-Uni)

[q unité=”2″ sujet=”5″] HORECA
(sens)

[a] HÔTEL + REstaurants + RESTAURATION (& CAfé)

[q unit=”2″ topic=”5″] AVANTAGES POUR LES PRODUCTEURS DE LA VENTE DIRECTE AUX REVENDEURS

[a] 1- NE PAS PAYER D'INTERMÉDIAIRES

2- MAXIMISER LEURS PROFITS

3- PEUT DÉCIDER QUELS DÉTAILLANTS STOCKENT LEURS VINS
& COMMENT LES VINS SONT COMMERCIALISÉS

4- GARDER LE CONTRÔLE SUR L'IMAGE DE LA MARQUE
(mais pas possible avec les gros acheteurs)

[q unit= »2″ topic= »5″] INCONVÉNIENTS POUR LES PRODUCTEURS DE LA VENTE DIRECTE AUX DÉTAILLANTS

[a] 1- CHARGE ADMINISTRATIVE AUGMENTÉE
(tâches administratives + export admin)

2- ASSUMER LE RISQUE DE PERTE, DE PERTE ET DE VINS ENDOMMAGÉS
(réduit si recours à des transitaires)

3- PLUS DE DISTRIBUTEURS DELT AVEC
PLUS LA CHARGE ADMINISTRATIVE EST ÉLEVÉE

[q unit= »2″ topic= »5″] PRINCIPAL AVANTAGE DU TRANSPORT EN VRAC
POUR LES GRANDS ACHETEURS ET LES GRANDS PRODUCTEURS

[a] ATTEINDRE ET CONSERVER DES POINTS DE PRIX COMPÉTITIFS 

[q unité= »2″ sujet= »5″] DISTRIBUTEUR
(définition)

[a] INTERMÉDIAIRE QUI ACHÈTE DU VIN À PLUSIEURS PRODUCTEURS ET LE VEND À PLUSIEURS DÉTAILLANTS
(y compris HORECA)

PEUT OU NE PEUT PAS TENIR DES STOCKS

PEUVENT OU NE PEUVENT PAS AVOIR DES DROITS EXCLUSIFS D'IMPORTATION
OU DISTRIBUER CERTAINS PRODUITS

[q unité= »2″ sujet= »5″] DISTRIBUTEUR
(autres noms usuels)

[a] = IMPORTATEUR / AGENT / GROSSISTE

[q unit= »2″ topic= »5″] AVANTAGES D'UTILISER UN DISTRIBUTEUR
(pour les producteurs)

[a] 1- PLUS FACILE D'ENTRER SUR UN NOUVEAU MARCHÉ

– PROFITEZ DU DISTRIBUTEUR
CONNAISSANCE DU MARCHÉ
(clients, liste d'acheteurs, habitudes de consommation…)

– AIDE DU DISTRIBUTEUR POUR
FARDEAU ADMINISTRATIF
& EXIGENCES LÉGALES

– LE DISTRIBUTEUR ABSORBE LE RISQUE DE PERTE,
VINS PERTURBÉS, ENDOMMAGÉS

– LE DISTRIBUTEUR OFFRE UNE EFFICACITÉ LOGISTIQUE

– PLUS DE MOYENS POUR PROMOUVOIR LE VIN
(portfolio dégustations…)

– PLUS DE RESSOURCES POUR LE MARKETING

AIDE POUR LA BARRIERE LINGUISTIQUE

– LES GROS ACHETEURS PREFERENT TRAITER AVEC DES DISTRIBUTEURS
(impossible de les joindre autrement)

– IMPOSSIBLE D'ENTRER SUR CERTAINS MARCHÉS SANS DISTRIBUTEURS
(Système américain à 3 niveaux)

[q unit= »2″ topic= »5″] INCONVÉNIENTS DE L'UTILISATION D'UN DISTRIBUTEUR

[a] 1- RÉDUCTION DES PROFITS

2- STRATÉGIE MARKETING & COMMERCIALE CHOISIE
PAR LE DISTRIBUTEUR PEUT NE PAS ÊTRE EN LIGNE
AVEC L'IMAGE DE LA MARQUE DU PRODUCTEUR

3- LE DISTRIBUTEUR NE PEUT PAS DONNER EN INDIVIS
L'ATTENTION À UN SEUL PRODUCTEUR

4- LE DISTRIBUTEUR PEUT TOMBER PERFORMANT
PRODUCTEURS DU PORTEFEUILLE

5- LES PRODUCTEURS DOIVENT PASSER DU TEMPS POUR CHOISIR
LE BON DISTRIBUTEUR

6- LES PRODUCTEURS PEUVENT CHOISIR PLUSIEURS
DIFFÉRENTS DISTRIBUTEURS POUR CHACUN
DE LEURS PRODUITS

[q unit= »2″ topic= »5″] COENTREPRISE
(définition)

[a] LORSQUE DEUX ENTREPRISES DIFFÉRENTES CONVIENNENT D'ASSOCIER DES RESSOURCES POUR POURSUIVRE UN OBJECTIF COMMUN EN CRÉANT UNE TROISIÈME ENTREPRISE À CÔTÉ SI LES 2 ENTREPRISES INITIALES
(les 2 premières sociétés fondatrices existent toujours)

[q unit= »2″ topic= »5″] COENTREPRISE
(conditions pour réussir)

[a] 1- LES ENTREPRISES DOIVENT ÊTRE DE TAILLE COMPARABLE
(sinon effet d'une reprise)

2- CHAQUE RESPONSABILITÉS ET OBLIGATIONS DOIVENT ÊTRE CLAIREMENT CONVENUES, DÉTAILLÉES ET DOCUMENTÉES

3- MIEUX SI LES 2 ENTREPRISES NE SONT PAS DIRECTEMENT CONCURRENTES

4- MIEUX SI LES 2 ENTREPRISES NE SE RECOUVRENT PAS

[q unit= »2″ topic= »5″] 2 EXEMPLES DE COENTREPRISES

[a] 1- METZENDORFF (distributeur UK) + CHAMPAGNE BOLLINGER
= PORT DE PARTENARIAT FLADGATE

2- BUCKINGHAM SCHENK (distributeur UK) + HD JOYEUX FABRE 
= VINALBA (MARQUE DE VIN ARGENTINE)

[q unit=”2″ topic=”5″] FUSIONS

[a] SE PRODUIT LORSQUE DEUX ENTREPRISES S'UNISSENT COMPLÈTEMENT
À L'INTÉRIEUR D'UNE NOUVELLE ENTREPRISE AVEC PLUS DE
RESSOURCES ET RESPONSABILITÉS

[q unité=”2″ sujet=”5″] ACQUISITION
(synonyme)

[a] PRENDRE EN CHARGE

[q unité=”2″ sujet=”5″] ACQUISITION
(définition)

[a] SE PRODUIT QUAND UNE ENTREPRISE EN ACHÈTE UNE AUTRE,
QUI DEVIENT ALORS UNE FILIALE
DE LA SOCIETE D'ACHAT

[q unit= »2″ topic= »5″] 6 RAISONS POUR UNE FUSION
(2 catégories)

[a] 1- ACQUÉRIR DES CAPACITÉS
- compétences
- marques
- Ressources
- parts de marché
– emplacements viticoles

2- POUR SAUVER UNE ENTREPRISE DE LA FAILLITE

[q unit= »2″ topic= »5″] 2 AVANTAGES D'UNE FUSION

[a] 1- PERTE DE CONTRÔLE

2- PEUT OUVRIR DE NOUVELLES ROUTES VERS LES MARCHÉS

[q unit= »2″ topic= »5″] INCONVENIENT DE LA FUSION

[a] PERTE DE CONTRÔLE

[q unité= »2″ sujet= »5″] COURTIER
(définition)

[a] – INTERMÉDIAIRE INDÉPENDANT QUI
NE REPRÉSENTE AUCUNE PARTIE
ET NE SAISISSEZ AUCUNE AFFAIRE.

– IL AGIT COMME FACILITATEUR
QUI FAIT DES AFFAIRES.

- IL CHARGE ÉGALEMENT DES FRAIS PLUS PETITS.

[q unit= »2″ topic= »5″] EXPLIQUEZ LA DIFFÉRENCE ENTRE UN COURTIER ET UN DISTRIBUTEUR

[a] UN COURTIER EST UN INTERMÉDIAIRE INDÉPENDANT
QUI NE REPRÉSENTE AUCUNE PARTIE

LE DISTRIBUTEUR EST RÉMUNÉRÉ PAR UN PRODUCTEUR
VENDRE DU VIN EN SON NOM

[q unit= »2″ topic= »5″] UTILISER UN COURTIER
(avantage pour les producteurs)

[a] 1- A UNE CONNAISSANCE INTIME D'UN PARTICULIER,
MARCHÉ SOUVENT SPÉCIALISÉ

2- SAIT CE QUE LES AUTRES PRODUCTEURS (concurrents)
ONT À VENDRE ET À QUEL PRIX ILS SONT PRÊTS À VENDRE

3- SAIT QUEL STYLE, VOLUME
& PRIX RECHERCHÉS PAR LES ACHETEURS

4- RÉUNIR ACHETEURS & VENDEURS

[q unit= »2″ topic= »5″] UTILISER UN COURTIER
(avantage pour l'acheteur)

[a] 1- SAIT QUELS VINS A VENDRE (types, volumes & prix)
SUR LE MARCHÉ

2- SAIT CE QUE RECHERCHENT LES AUTRES ACHETEURS

3- RÉUNIR ACHETEURS & VENDEURS

[q unit= »2″ topic= »5″] RÔLE DES COURTIERS À BORDEAUX

[a] 1- AVOIR LA PERSONNE JURIDIQUE

2- JOUER UN RÔLE IMPORTANT

3- INTERMEDIAIRES ENTRE CHATEAUX
& NÉGOCIANTS

4- QUAND ACHAT EN GROS = EN CHARGE D'ASSURER
LES TVA CORRECTES SONT LIVRÉES AUX ACHETEURS

5- EN FINE COMMERCE = FACILITER LES AFFAIRES
ENTRE CHERCHEURS & VENDEURS

[q unit=”2″ topic=”5″] 4 OPTIONS POUR VENDRE DIRECTEMENT AUX CLIENTS

[a] 1- VENTES DE PORTES DE CAVE

2- ÉVÉNEMENTS

3- CLUBS VIN

4- EN LIGNE

[q unit=”2″ topic=”5″] VENTES DE PORTES DE CAVE
(définition)

[a] INSTALLATIONS SUR LE DOMAINE OU AU CHAI
VENDRE DES VINS AUX VISITEURS

[q unit=”2″ topic=”5″] VENTES DE PORTES DE CAVE
(type de clients)

[a] 1- LES LOCAUX

2- TOURISTES REGULIERS

3- ŒNOTOURISTES

[q unit=”2″ topic=”5″] VENTES DE PORTES DE CAVE
(expériences fournies)

[a] 1- VOIR OÙ LE VIN EST FABRIQUÉ

2- DÉGUSTATION AVANT ACHAT

3- L'HISTOIRE DERRIÈRE LE LABEL

4- VINS NON DISPONIBLES AILLEURS
POUR CERTAINS TOURISTES

5- ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES (frais supplémentaires)
(visites, dégustations exclusives, vins de réserve, accords mets & vins)

[q unit=”2″ topic=”5″] VENTES DE PORTES DE CAVE
(avantages pour les producteurs)

[a] 1- GAGNER DES PROFITS PLUS IMPORTANTS

2- INTERVENIR DIRECTEMENT AVEC LES CLIENTS

3- LA DEGUSTATION = IMPORTANTE POUR LA COMMERCIALISATION

4- CONSTRUIRE LA NOTORIÉTÉ DE LA MARQUE

5- FIDÉLISATION

6- PROMOUVOIR LES VALEURS DE LA MARQUE

7- ACCROISSEMENT DES CHANCES DE RETROUVER DES CLIENTS
(acheter à nouveau dans le futur)

8- RECOMMANDATIONS INDIRECTES À ENTOURAGE

9- FAÇON D'ESSAYER DE NOUVEAUX PRODUITS
-rétroactions directes
– pas besoin d’étude de marché

[q unit=”2″ topic=”5″] POURQUOI CERTAINS PRODUCTEURS DÉCIDENT DE NE PAS PROPOSER DE VENTE DE PORTE DE CAVE

[a] 1- MANQUE D'EMPLACEMENT APPROPRIÉ

2- NÉCESSITE DU PERSONNEL SUPPLÉMENTAIRE

3- FOCUS SUR D'AUTRES VOIES DE MARCHÉ

[q unit=”2″ topic=”5″] ALTERNATIVE AUX VENTES DE PORTES DE CAVE STANDARD

[a] OUVRIR UNE « PORTE DE CAVE » DANS UNE VILLE PROCHE
(pas besoin de visiter le domaine)

[q unit= »2″ topic= »5″] 2 PRINCIPAUX TYPES DE VENTE DIRECTE ÉVÉNEMENTS

[a] 1- SOIREES DE DEGUSTATION (salons)

2- LES FÊTES VIN & GASTRONOMIQUE

[q unit= »2″ topic= »5″] AVANTAGES DES ÉVÉNEMENTS POUR LES PRODUCTEURS
(contexte de vente directe)

[a] 1- ATTIRER UN GRAND NOMBRE DE PERSONNES

2- ATTIRER UN PLUS GRAND GAMME DE PERSONNES

3- ACCÉDER AUX PERSONNES QUI NE PEUVENT PAS
ÊTRE JOINT AUTREMENT

[q unit= »2″ topic= »5″] INCONVÉNIENTS DES ÉVÉNEMENTS
(contexte de vente directe)

[a] 1- PAYER POUR EXPOSER

2- FRAIS DE DEPLACEMENT

3- BESOIN DE PERSONNEL SUPPLÉMENTAIRE

4- FARDEAU LOGISTIQUE

5- CONCURRENCE POUR L'ATTENTION DES VISITEURS

6- BESOIN D'UNE GESTION PRUDENTE
(accident avec excès d'alcool)

[q unit= »2″ topic= »5″] DES ÉVÉNEMENTS RÉUSSIS DANS CERTAINES RÉGIONS VITICOLES PEUVENT CRÉER

[a] UN EFFET DE DESTINATION

[q unit=”2″ topic=”5″] CLUBS DE VINS
(définition)

[a] CLUB EXCLUSIF QUI OFFRE AUX MEMBRES LA POSSIBILITÉ D'ACHETER DU VIN À PRIX RÉDUIT À LIVRER À LEUR DOMICILE

[q unit=”2″ topic=”5″] AVANTAGES DES WINE CLUBS

[a] 1- ACCÈS AUX VINS NON DISPONIBLES NORMALEMENT
AU GRAND PUBLIC

2- OBTENEZ DES VISITES GRATUITES

3- OBTENEZ UNE INVITATION À DES DÉGUSTATIONS EXCLUSIVES

4- LES PRODUCTEURS PEUVENT RESTER EN CONTACT AVEC LES CLIENTS
(newsletter, site internet, blog)

5- POSSIBLE DE S'INSCRIRE AUX CLUBS VINS DES PRODUCTEURS
A LA PORTE DE LA CAVE

[q unit= »2″ topic= »5″] CONTRAINTES DES WINE CLUBS

[a] 1- FRAIS DE FONCTIONNEMENT
(coûts supplémentaires, envoyer les détails…)

2- TRAITER LES COMMANDES

3- EXPÉDIER LES VINS

4- LES PRODUCTEURS PORTENT LE RISQUE DE PERTE,
DÉGÂT ET DOMMAGES

5- USA = ONÉREUX FARDEAU ADMINISTRATIF
(Système à 3 niveaux)

[q unit= »2″ topic= »5″] CLUBS DE VINS POUR QUELQUES PRODUCTEURS PRESTIGIEUX
(particularité)

[a] PEUT ÊTRE LE SEUL MOYEN D'ACCÉDER À CES VINS
(clubs exclusifs des membres)

[q unit= »2″ topic= »5″] AVANTAGE DES VENTES EN LIGNE POUR LES PRODUCTEURS
(vente directe aux clients

[a] DES PROFITS PLUS IMPORTANTS POUR LES PRODUCTEURS

[q unit=”2″ topic=”5″] DESAVANTAGE DES VENTES EN LIGNE POUR LES PRODUCTEURS
(vente directe aux clients)

[a] 1- COÛTS ASSOCIÉS À L'INSTALLATION
& MAINTENIR UN SITE WEB FIABLE ET À JOUR

2- FRAIS SUPPLÉMENTAIRES À LA LIVRAISON

[q unit= »2″ topic= »5″] DIFFÉRENCE ENTRE LE DÉTAILLANT ET LE SECTEUR DE DÉTAIL

[a] 1- VENDRE PAR L'INTERMÉDIAIRE D'UN DÉTAILLANT
VENDRE DIRECTEMENT À L'UTILISATEUR FINAL
(vs distributeur, importateur…)

2- SECTEUR COMMERCIAL = EN CONTRASTE
AVEC LE SECTEUR HÔTELIER

[q unit=”2″ topic=”5″] SECTEUR DE LA DISTRIBUTION AU ROYAUME-UNI
(% des ventes totales)

[a] 80% DE VENTES DE VIN EN VOLUME

[q unit= »2″ topic= »6″] SUPERMARCHÉS (caractéristiques)

[a] 1- AUX USA / UK / FRANCE = PLUS GRANDE PART DE MARCHÉ
2- ATTIRER LES CLIENTS AYANT PEU DE CONNAISSANCES EN VIN
3- STOCK DE VINS DE MARQUES CONNUES / CÉPAGES / RÉGIONS
4- UN STYLE DE VIN QUI PLAIT À UN LARGE ÉVENTAIL DE CLIENTS
5- LES CLIENTS PEUVENT COMPARER LES PRIX

[q unit= »2″ topic= »6″] SUPERMARCHÉS VINS EXCLUSIFS

[a] 1- LES SUPERMARCHÉS AIMENT EN STOCK DES VINS QUI LEUR SONT EXCLUSIFS

2- PEUVENT CRÉER LEURS PROPRES MARQUES ET NOMS

3- CERTAINS ONT LEUR PROPRE GAMME DE VINS (par exemple Sainsbury's Taste)

[q unit= »2″ topic= »6″] POURQUOI LES SUPERMARCHÉS AIMENT LES VINS EXCLUSIFS

[a] 1- PARCE QU'ILS PEUVENT ATTIRER LES CLIENTS

2- PARCE QU'ILS FAVORISENT LA FIDÉLISATION DES CLIENTS

3- DES MARGES HABITUELLEMENT MEILLEURES

4- PAS DE COMPARAISON DIRECTE DES PRIX

5- RÉDUIT LA CONCURRENCE DIRECTE
(alternatives moins claires)

[q unit= »2″ topic= »6″] ÉTIQUETTES DE VINS PRIVÉES
(définition)

[a] VINS ÉLABORÉS PAR DES PRODUCTEURS AFIN D'ÊTRE EXCLUSIFS AUX DISTRIBUTEURS ET DÉTAILLANTS
(généralement via des marques différentes et exclusives)

[q unit= »2″ topic= »6″] ÉTIQUETTES DE VINS PRIVÉES
(caractéristiques principales)

[a] 1- EXCLUSIVITE AU VENDEUR

2- BESOIN D'ÊTRE DISPONIBLE EN GRANDS VOLUMES

3- OPPORTUNITÉ ATTRACTIVE POUR VENDRE DE GRANDS VOLUMES DE VIN

4- SANS INTERMÉDIAIRES
(acheter directement aux producteurs)

5- EXPÉDIÉS GÉNÉRALEMENT EN VRAC
(pour conserver des prix bas et des marges élevées)

6- LES SUPERMARCHÉS PEUVENT EMPLOYER DES WINEMARKERS
TRAVAILLER EN ÉTROITE AVEC LES PRODUCTEURS POUR LA SUPERVISION
& CONTRÔLE DE QUALITÉ

[q unit= »2″ topic= »6″] ÉTIQUETTES DE VINS PRIVÉES
(risques producteurs)

[a] 1- LES ACHETEURS DE VIN DES GMS ONT UN POUVOIR DE NÉGOCIATION ÉNORME

2- PAYER DES FRAIS AUX SUPERMARCHÉS POUR STOCKER LEURS VINS

3- PAYER POUR TOUTE PROMOTION SUPPLÉMENTAIRE
- placement de produit
– publicités dans les magazines des supermarchés
– payer pour la promotion des prix du supermarché

4- LES SUPERMARCHES IMPOSENT DES CONDITIONS STRICTES
- Contrôle de qualité
– heure et mode de livraison
- emballage
-étiquetage

5- LES VINS PEUVENT ÊTRE RAYÉS SI N'ATTENDENT PAS LES VENTES ATTENDUES
(volume ou marge)

[q unit=”2″ topic=”6″] REMISES PROFONDES
(9 caractéristiques principales)

[a] 1- PROPOSER DES PRIX BAS EN PERMANENCE

2- MAÎTRISER LEURS COÛTS

3- MARGE PLUS FAIBLE QUE LES SUPERMARCHÉS
(se fier au volume)

4- LES BOUTIQUES SONT BASIQUES

5- GAMME DE PRODUITS LIMITÉE
(moins cher à entretenir)

6- LES VINS, SOUVENT DES MARQUES PRIVÉES

7- LES GRANDES MARQUES SONT TROP CHER

8- ACHETEZ DIRECTEMENT AUPRÈS DES PRODUCTEURS
(pas d'intermédiaires)

9- NE PAS CHARGER LES FOURNISSEURS
POUR STOCKAGE DE LEURS VINS

[q unit= »2″ topic= »6″] DÉTAILLANTS DE PROXIMITÉ

[a] 1- PLUS PRÈS DE L'HABITATION DES GENS

2- OUVRIR PLUS LONGTEMPS

3- GAMME PLUS RÉDUITE QUE LES SUPERMARCHÉS

4- DOMINÉ PAR LES GRANDES MARQUES

5- CERTAINS ONT LEURS PROPRES MARQUES
(exclusif)

6- PRIX PLUS ÉLEVÉS QUE LES SUPERMARCHÉS
(les gens paient pour plus de commodité)

[q unit=”2″ topic=”6″] Cavistes SPÉCIALISÉS
(définition)

[a] SPÉCIALISÉ DANS LE VIN
(parfois avec spiritueux et bières)

CERTAINS SE SPÉCIALISENT SUR LES TYPES DE VIN
- biologique
– biodynamique
- Naturel

[q unit= »2″ topic= »6″] 2 EXEMPLES DE Cavistes SPÉCIALISÉS QUI SE CONCENTRENT SUR 
VINS PREMIUM & SUPER PREMIUM

[a] 1- MILLESIMA (France, Bordeaux)

2- HÉDONISME (UK)

APPROVISIONNEMENT = FAIRE SOUVENT DES OFFRES « EN PRIMEUR »

[q unit=”2″ topic=”6″] Cavistes SPÉCIALISÉS
(2 caractéristiques principales)

[a] 1- UN POUVOIR D'ACHAT MOINDRE QUE LES GROS DISTRIBUTEURS

2- FOCUS SUR LES VINS DE 
– petits producteurs
– région viticole moins connue
– cépages moins connus

[q unit=”2″ topic=”6″] Cavistes SPÉCIALISÉS
(intérêts pour les producteurs)

[a] 1- PRIX DE DÉTAIL MOYENS PLUS ÉLEVÉS

2- CONSOMMATEURS PRÊTS À DÉPENSER PLUS (par bouteille)
(parce qu'ils attirent des clients à forte implication)

3- MEILLEURE MARGE POUR LES PRODUCTEURS

4- GAMME DE VINS PLUS ÉLARGIE

5- PLUS DE CONSEILS PERSONNALISÉS

6- PERSONNEL CONNAISSANT ET BIEN FORMÉ
(peut vendre des vins à la main)

7- CONSTRUIRE DES RELATIONS AVEC LES CLIENTS

8- PEUT TENIR DES ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX
– dégustations
– cours d’œnologie

[q unit=”2″ topic=”6″] HYBRIDES
(définition)

[a] Cavistes SPÉCIALISÉS DISPOSANT ÉGALEMENT D'UN ESPACE BAR
– vendre des aliments
– vendre des tapas, des plats, du fromage…

OFFRE CHANGEMENT DE SÉLECTION DE VINS AU VERRE
– présenter de nouveaux vins
– vins de régions/cépages moins connus

[q unit=”2″ topic=”6″] HYBRIDES
(inconvénients)

[a] 1- RESTER OUVERT PLUS TARD

2- BESOIN DE PERSONNEL SUPPLÉMENTAIRE

3- BUREAUCRATIE ADDITIONNELLE SUR LES PERMIS D'OUVERTURE

[q unit= »2″ topic= »6″] VENTE AU DÉTAIL EN LIGNE
(4 caractéristiques principales)

[a] 1- DE NOMBREUX COMMERÇANTS PROPOSENT LA VENTE EN LIGNE EN PARALLÈLE
AVEC LES VENTES EN BOUTIQUES

2- NOMBRE CROISSANT DE REVENDEURS UNIQUEMENT EN LIGNE

3- WINE CLUBS EN LIGNE MIS EN PLACE PAR LES JOURNAUX
– Club des vins du New York Times
– Club des vins du Sunday Times

4- CERTAINS REVENDEURS GENERALISTES UNIQUEMENT EN LIGNE VENDENT AUSSI DES VINS
(exemple : Amazon)

[q unit= »2″ topic= »6″] AVANTAGES DE LA VENTE EN LIGNE

[a] 1- PAS BESOIN DE MAGASINS CHER

2- ENTREPÔT SITUÉ DANS DES ZONES MOINS CHER

3- PEUT STOCKER DES GAMMES DE PRODUITS PLUS LARGES ET PLUS VARIÉES

4- PLUS GRANDE BASE DE CONSOMMATEURS
(non limité aux locaux)

[q unit= »2″ topic= »6″] INCONVÉNIENTS DE LA VENTE AU DÉTAIL EN LIGNE

[a] 1- ENCORE BESOIN DE PERSONNEL POUR TRAITER LES DEMANDES DES CLIENTS,
COMMANDES, EXPÉDITION…

2- CERTAINS PROPOSENT DES CONSEILLERS CLIENTS (coûts)

3- LA LIVRAISON EST CHER

4- CONSERVER LE RISQUE DE PERTE, PERTE, DOMMAGE

5- LES CONSOMMATEURS ATTENDENT UNE LIVRAISON RAPIDE

6- GARANTIR UN SITE WEB SÉCURISÉ, CONVIVIAL ET FIABLE

7- DES CLIENTS COMPENSÉS RAPIDEMENT PAR LENTE
& SITES INTERNET NON AMICAUX

8- LE SITE WEB TRANSMET L'IMAGE DE LA MARQUE

9- BESOIN D'UN SUPPORT TECHNIQUE CONTINU

10- BESOIN D'UN CONTENU BIEN PRÉSENTÉ, UTILE ET DÉTAILLÉ

11- LES CLIENTS PEUVENT LAISSER PROPRES AVIS ET COMMENTAIRES
(besoin de modération)

12- CONTENU ET STOCK À JOUR

[q unit= »2″ topic= »6″] REVENDEURS EN LIGNE
(services supplémentaires à offrir)

[a] 1- OPTIONS CLICK & COLLECT

2- APPLICATIONS MOBILES
-général
-spécialisé

LES APPLICATIONS MOBILES DOIVENT ÊTRE RAPIDES, FACILES À UTILISER,
FOURNIR DES SERVICES DE HAUT NIVEAU

[q unit=”2″ topic=”6″] GLOBAL TRAVEL RETAIL
(emplacements possibles)

[a] AÉROPORTS
PORTS MARITIMES
GARES FERROVIAIRES INTERNATIONALES
À BORD DES NAVIRES

[q unit=”2″ topic=”6″] GLOBAL TRAVEL RETAIL
(les caractéristiques)

[a] 1- HISTORIQUEMENT CONNU COMME DUTY-FREE
(les clients recherchaient des prix plus bas)

2- AVEC LES ZONES DE LIBRE-ÉCHANGE (comme l'UE)
– prix moins importants
– rechercher des produits de haute qualité et à prix élevé
qu'on ne trouve pas chez soi

[q unit=”2″ topic=”6″] INCONVENIENT DU TRAVEL RETAIL MONDIAL

[a] VENDRE PAR LE BIAIS DU TRAVEL RETAIL MONDIAL COÛTE CHER
– coût des surfaces commerciales
– % de frais facturés aux fournisseurs

= MARGES PLUS FAIBLES

[q unit=”2″ topic=”6″] ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT DANS LE VIN
(définition)

[a] SPÉCIALISÉ DANS L'APPROVISIONNEMENT ET LA VENTE DE VINS POUR INVESTISSEMENT

[q unit=”2″ topic=”6″] VINS DE QUALITÉ D'INVESTISSEMENT

[a] – LE PLUS RECHERCHÉ
& VINS CHER DANS LE MONDE

– VALEUR DE RARETÉ

[q unit=”2″ topic=”6″] ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT DANS LE VIN
(processus d'achat)

[a] RÉPARTITION ANNUELLE GÉNÉRALEMENT FAIBLE DE VINS RARES À TRAVERS :
– producteurs (directs)
– commerçants (indirects)

[q unit=”2″ topic=”6″] ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT DANS LE VIN
(d'autres activités)

[a] PEUT AGIR COMME COURTIER

(LES CLIENTS LEUR INDIQUENT LE VIN QU'ILS RECHERCHENT ET ILS LES METTENT EN CONTACT AVEC LES VENDEURS + FRAIS DE CHARGE LORSQUE L'AFFAIRE EST CONCLUE)

[q unit=”2″ topic=”6″] INVESTISSEMENT DANS LE VIN
(point de vue historique)

[a] A ÉTÉ PLUS SÛR HISTORIQUEMENT QUE L'INVESTISSEMENT EN ACTIONS
& PARTAGE EN PÉRIODE DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES

[q unit=”2″ topic=”6″] RISQUE D'INVESTISSEMENT DANS LE VIN

[a] MÊME LES PRIX DES VINS LES PLUS PRESTIGIEUX PEUVENT BAISSE

[q unit=”2″ topic=”6″] PRINCIPAUX VINS SUR LE MARCHE SECONDAIRE
(investissement viticole)

[a] BORDEAUX
BOURGOGNE
CHAMPAGNE
PIÉMONT
TOSCANE
CALIFORNIE

+2 PRODUCTEURS EN AUSTRALIE (Penfold's Grange, Hill of Grace)

[q unit= »2″ topic= »6″] COMMENT LES INVESTISSEURS ACHÈTENT DES VINS POUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE VIN

[a] 1- EN PRINCIPE
– des producteurs
– par l'intermédiaire de détaillants
- à la sortie

2- VIA UN COURTIER
– par exemple Cult Wines (Royaume-Uni)

3- SUR LES MARCHÉS SECONDAIRES
– bourses aux vins

4- PAR DES PORTEFEUILLES DE VINS GÉRÉS

5- A TRAVERS LES FONDS D'INVESTISSEMENT DU VIN
– Investisseurs Capital Sommelier

[q unit= »2″ topic= »6″] LA PLUS IMPORTANTE ÉCHANGE DE VIN AU MONDE

[a] LIV-EX
(Londres)

[q unit=”2″ topic=”6″] PRINCIPAUX LIEUX D'INVESTISSEMENT DANS LE VIN

[a] 1- LONDRES 
(pôle d'investissement traditionnel dans le vin)

2- HONG-KONG
(le gouvernement a aboli les droits d'accise pour devenir 
plaque tournante du commerce du vin de l'Asie de l'Est)

[q unit= »2″ topic= »6″] MAISONS DE VENTE AUX ENCHÈRES
(principales entreprises)

[a] SOTHEBY'S & CHRISTIES SPÉCIALISÉS DANS LA VENTE
VINS DE QUALITÉ D'INVESTISSEMENT À PRIX ÉLEVÉ 

[q unit= »2″ topic= »6″] RISQUE DES MAISONS DE VENTE AUX ENCHÈRES

[a] 1- RISQUE DE PERTE

2- CONDITIONS DE STOCKAGE

3- FRAUDE

[q unit= »2″ topic= »6″] LES 2 PLUS CÉLÈBRES FRAUDEURS AUX ENCHÈRES DE VIN

[a] 1- Hardy RODENSTOCK
(vendant la collection de vins Thomas Jefferson)

2- Rudy KURNIAWAN
(pris en vente Bourgogne Domaine Ponsot
millésimes qui n'ont jamais existé)

[q unit= »2″ topic= »6″] SOLUTION À LA FRAUDE AU VIN

[a] TECHNIQUES ANTI-CONTREFAÇON SOPHISTIQUÉES

[q unit= »2″ topic= »6″] SOUS-SECTEURS CLÉS DU SECTEUR HÔTELIER

[a] BARS ET RESTAURANTS

[q unit= »2″ topic= »6″] PRIX MOYEN D'UNE BOUTEILLE DE VIN VENDU DANS LE
SECTEUR HOSPITALIER

[a] CONSIDÉRABLEMENT PLUS ÉLEVÉ QUE DANS LE RETAIL

[q unit= »2″ topic= »6″] BAR A VINS SPÉCIALISÉ
(caractéristiques principales)

[a] 1- SPÉCIALISÉ DANS LA VENTE DE VIN

2- PERSONNEL CONNAISSANT ET BIEN FORMÉ

3- DES RÉGIONS VITICOLES MOINS CONNUES

4- DES CÉPAGES MOINS CONNUS

5- DES CONSOMMATEURS À FORTE IMPLICATION

6- PAYER AU-DESSUS DE LA MOYENNE POUR LA QUALITÉ

7- NE PROPOSEZ PAS DE GRANDES MARQUES

8- NE PEUT PAS CONCURRENDRE LES PRIX AVEC DES CHAÎNES DE BARRES PLUS GRANDES

[q unit= »2″ topic= »6″] GRANDES CHAÎNES DE BARS À VINS
(caractéristique clé)

[a] ASSEZ DE VOLUME POUR AVOIR LEURS PROPRES VINS D'ÉTIQUETTES

[q unit= »2″ topic= »6″] ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS LES BARS À VINS
DANS LES SALONS D'AEROPORT

[a] VINO-VOLO
(ETATS-UNIS)

[q unit= »2″ topic= »6″] BARRES GÉNÉRALES
(caractéristiques principales)

[a] 1- MOINS DE FOCUS VIN

2- LE VIN N'EST QU'UNE DES BOISSONS OFFERTES

3- VINS OFFERTS
– producteurs/marques bien connus
– des cépages bien connus
-cépages bien connus

4- PRINCIPALEMENT PEU COÛTEUX AUX VINS DE PRIX MOYEN

5- DES VINS QUI PLAITENT A UN LARGE GAMME DE PERSONNES

6- VINS A BOIRE AVEC ou SANS ALIMENTS

7- CERTAINS BARS ONT DES THÈMES SPÉCIFIQUES

[q unit=”2″ topic=”6″] MARGE DES PRIX DES BARRES

[a] 1- LES PRIX SONT PLUS ÉLEVÉS QU'EN MAGASIN

2- POUR EVITER LES COMPARAISONS DE PRIX DE CERTAINS PRODUCTEURS
FABRIQUER DES VINS VENDU UNIQUEMENT AU SECTEUR HÔTELIER

[q unit= »2″ topic= »6″] LES 3 CATÉGORIES DE RESTAURANTS

[a] 1- RESTAURANTS HORS DESTINATION

2- RESTAURANTS DÉCONTRACTÉS

3- LES RESTAURANTS GASTRONOMIQUES

[q unit=”2″ topic=”6″] RESTAURANTS HORS DESTINATION
(les caractéristiques)

[a] 1- LE REPAS N'EST PAS L'OBJECTIF PRINCIPAL
DU MIDI / DU SOIR

2- LES VINS DOIVENT S'APPLIQUER À LA PLUS GRANDE BASE POSSIBLE
– des marques bien connues
– des cépages bien connus
– des régions bien connues

[q unit= »2″ topic= »6″] RESTAURANTS DÉCONTRACTÉS
(caractéristiques principales)

[a] 1- CHUTE ENTRE NON-DESTINATION & GASTRONOMIE

2- DES REPAS RAPIDES AUX REPAS PLUS LONGS

3- PRIX MOYEN À PRIX PREMIUM

4- VINS OFFERTS
– un mélange de régions / cépages connus et moins connus

[q unit= »2″ topic= »6″] GASTRONOMIE
(caractéristiques principales)

[a] 1- RESTAURANTS DE DESTINATION

2- REPAS = AXE PRINCIPAL DE LA VISITE

3- UN OU PLUSIEURS CHEF ÉTOILÉ MICHELIN

4- ACCORD METS & VIN PARTICULIEREMENT IMPORTANT

5- PERSONNEL BIEN FORMÉ ET CONNAISSANT

6- VINS OFFERTS
– vins super premium
– meilleurs millésimes
– disponible en petites quantités

[q unit= »2″ topic= »6″] PERSONNEL GASTRONOMIQUE

[a] 1- CHEF SOMMELIER
(poste prestigieux + cher)

2- PERSONNEL HAUTEMENT FORMÉ ET CONNAISSANT

[q unit=”2″ topic=”7″] MARCHES NON LIBRE
(principaux types de marchés)

[a] 1- MARCHES MONOPOLES

2- SYSTÈME À TROIS NIVEAUX AMÉRICAIN

[q unit= »2″ topic= »7″] MARCHÉ DE MONOPOLE
(définition)

[a] LE VIN EST DISTRIBUÉ DANS DES MAGASINS DE MONOPOLES GÉRÉS PAR LE GOUVERNEMENT
(et distributeurs pour certains)

[q unit= »2″ topic= »7″] 2 EXEMPLES DE MARCHÉS MONOPOLES

[a] 1- PAYS SCANDINAVES

2- CANADA

[q unit= »2″ topic= »7″] MARCHÉ DE MONOPOLE EN SUÈDE

[a] SYSTEMBOLAGET

– le seul point de vente au détail vendant du vin

– certains spécialistes indépendants
les distributeurs peuvent être autorisés
sous conditions

– Les bars et restaurants peuvent acheter au monopole
ou distributeurs indépendants spécialisés

[q unit= »2″ topic= »7″] OBJECTIF DU SYSTÈME DE MONOPOLE

[a] 1- LIMITER LA CONSOMMATION D'ALCOOL

2- LES BOUTIQUES ET LE PERSONNEL NE FONT PAS LA PROMOTION DES PRODUITS
ou PRODUCTEURS

[q unit= »2″ topic= »7″] LA PRIVATISATION DES BOISSONS ALCOOLISÉES CONDUIT À

[a] 1- PLUS GRANDE CONCURRENCE

2- PRESSION SUR LES PRIX

3- PLUS GRANDE ACCESSIBILITÉ

[q unit=”2″ topic=”7″] CONSEQUENCES DES MARCHES MONOPOLES POUR LES PRODUCTEURS

[a] 1- PLUS DIFFICILE D'ENTRER DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION

2- QUANTITÉ CONSIDÉRABLE DE BUREAUCRATIE

[q unit= »2″ topic= »7″] COMMENT OBTENIR UN VIN EN STOCK CHEZ SYSTEMBOLAGET

[a] 1- S'INSCRIRE AUPRÈS D'UN IMPORTATEUR
(fournisseur agréé de Systembolaget)

2- QUATRE FOIS par an, SYSTEMBOLAGET
LANCE DES APPELS D'OFFRES POUR DIVERS 
TYPES DE VINS

3- LES FOURNISSEURS AGRÉÉS SOUMETTENT DES ÉCHANTILLONS

4- DÉGUSTATION À L'AVEUGLE PAR UN PANEL

5- UNE FOIS SÉLECTIONNÉ, LE VIN EST À NOUVEAU DÉGUSTÉ
+ ANALYSE CHIMIQUE

[q unit= »2″ topic= »7″] MARCHÉ MONOPOLE CANADIEN

[a] 1- MONOPOLE D'ÉTAT DANS TOUS LES ÉTATS SAUF UN :
ALBERTA

2- ALBERTA
- exception
– marché privé mais surveillé

[q unit=”2″ topic=”7″] USA PRE-PROHIBITION

[a] 1- Avant 1919

2- Pré Prohibition = jeu, prostitution, crime, ivresse

3- Pre Prohibition Saloons = étaient des maisons liées

[q unit= »2″ topic= »7″] INTERDICTION DES ÉTATS-UNIS

[a] 1- DE 1919 à 1933

2- CONSOMMATION, DISTRIBUTION & ACHAT D'ALCOOL
= INTERDIT 

[q unit= »2″ topic= »7″] MAISON LIÉE

[a] OBLIGATOIRE D'ACHETER TOUS LES PRODUITS (ALCOOL) À UN
BRASSEUR / DISTILLATEUR
QUI A CRÉÉ DES MONOPOLES

[q unit= »2″ topic= »7″] ABROGATION DE L'INTERDICTION DES ÉTATS-UNIS

[a] 1-1933

2- NAISSANCE DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX

3- MIS EN ŒUVRE AU NIVEAU ÉTAT PAR ÉTAT

4- ÉVITEZ DE RETOURNER AUX JOURS PRÉ-PROHIBITION

[q unit= »2″ topic= »7″] OBJECTIF DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX

[a] 1- EMPÊCHER LES VENTES DIRECTES DES PRODUCTEURS / FOURNISSEURS

2- ÉVITER LES MONOPOLES DE PRODUCTEURS

3- ÉVITER LA HAUSSE DES PRIX

[q unit= »2″ topic= »7″] NOMMER LES 3 NIVEAUX DU SYSTÈME AMÉRICAIN

[a] 1- FOURNISSEUR
(producteurs / importateurs)

2- DISTRIBUTEUR
(grossistes / courtiers)

3- REVENDEUR
(hors locaux
sur place)

[q unit= »2″ topic= »7″] SYSTÈME À 3 NIVEAUX DES ÉTATS-UNIS
(principales exigences légales)

[a] 1- LIMITER OU INTERDIRE LA PROPRIÉTÉ CROISÉE ENTRE LA PLUPART DES DÉTAILLANTS
ET LES 2 AUTRES NIVEAUX

2- LES PRODUCTEURS PEUVENT ETRE IMPORTATEURS MAIS PAS GROSSISTES

3- LE GROSSISTE PEUT IMPORTER MAIS NE PEUT PAS PRODUIRE

4- CERTAINS ÉTATS N'AUTORISENT PAS LES VINS ACHETÉS
DANS D'AUTRES ETATS POUR FRANCHIR LES FRONTIERES

5- CERTAINS ÉTATS PERMETTENT AUX VIGNOBLES DE VENDRE DIRECTEMENT AUX CLIENTS
(sous conditions)

[q unit= »2″ topic= »7″] CONSÉQUENCES DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX DES ÉTATS-UNIS
(au niveau de l'État)

[a] 1- LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL A CÉDÉ LE CONTRÔLE DE
VENTES DE BOISSONS ALCOOLISÉES À DES ÉTATS INDIVIDUELS

2- CHAQUE ÉTAT = LOIS DIFFÉRENTES

3- COMPLEXITÉ ET BUREAUCRATIE ACCRUES

4- NÉCESSAIRES DES « CONFORMITÉS OFFICIELLES » AU SEIN DES ENTREPRISES DE BOISSONS

5- AUCUN ÉTAT N'EST SEC AUJOURD'HUI MAIS IL Y A QUELQUES COMTÉS SECS

[q unit= »2″ topic= »7″] ÉTATS DE CONTRÔLE DES ÉTATS-UNIS

[a] 1- L'ETAT DETIENT LE MONOPOLE SUR UN OU PLUSIEURS NIVEAUX

2- LE SEUL REVENDEUR LICENCIÉ HORS PERMIS
= L'ÉTAT

3- 17 ÉTATS DE CONTRÔLE AUX ÉTATS-UNIS

4- PENNSYLVANIE = CONTRÔLE LE PLUS STRICT
= tous les spiritueux vendus dans les magasins d'emballage de l'État

[q unit= »2″ topic= »7″] ÉTATS DANS LESQUELS L'ÉTAT NE PARTICIPE PAS DIRECTEMENT
EN VENTE D'ALCOOL

[a] 1- ETATS OUVERTS

2- ETATS FRANCHISES

[q unit= »2″ topic= »7″] ÉTATS OUVERTS

[a] 1- LA RÉGLEMENTATION DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX EST MINIMALE

2- LES FOURNISSEURS & DISTRIBUTEURS SONT LIBRE D'ENTRER
ET SORTIR DES CONTRATS DE VENTE
ET DISTRIBUEZ GRATUITEMENT LES MARQUES

[q unit= »2″ topic= »7″] ÉTATS FRANCHISES

[a] 1- AVOIR DE FORTES LOIS SUR LES FRANCHISES QUI RESTRICTENT SÉVÈREMENT
LA LIBERTÉ DES FOURNISSEURS
POUR MODIFIER LES ACCORDS DE DISTRIBUTEUR

2- NOMINATION D'UN DISTRIBUTEUR CHEZ UN FOURNISSEUR (producteur)
= PRESQUE UN RENDEZ-VOUS À VIE

[q unit=”2″ topic=”7″] LOIS SUR LES FRANCHISES
(raisonnement)

[a] EXISTENT POUR PROTÉGER LES DISTRIBUTEURS CONTRE
ET DES CHANGEMENTS MASSIFS DANS LEURS ACTIVITÉS

[q unit=”2″ topic=”7″] CONSÉQUENCES DES LOIS SUR LES FRANCHISES SUR LES FOURNISSEURS
(États franchisés aux États-Unis)

[a] MÊME SI RAISON LÉGITIME D'ÊTRE INSATISFAIT DE LA PERFORMANCE D'UN DISTRIBUTEUR
=
PEU DE RECOURS SI LE DISTRIBUTEUR N'ACCEPTE PAS DE LIBÉRER LE FOURNISSEUR

[q unit=”2″ topic=”7″] LOIS DU CONNECTICUT SUR L'ALCOOL

[a] 1- ETAT TRES STRICT

2- RESTREINDRE LE NOMBRE DE LICENCES HORS SITE DANS CHAQUE VILLE

3- PETITS COMMERCES ACHETÉS PAR DE GRANDES ENTITÉS POUR OBTENIR DES LICENCES

4- INTERDIRE LES RABAIS DE QUANTITÉ PAR LES DISTRIBUTEURS

5- APPLIQUER UN PRIX MINIMUM DE BOUTEILLE POUR CHAQUE BOUTEILLE VENDU DANS L'ÉTAT

[q unit= »2″ topic= »7″] CONSÉQUENCES DES LOIS SUR L'ALCOOL DU CONNECTICUT

[a] 1- LES PETITS ALCOOLS / Cavistes SONT PROSPÈRES

2- PAS DE CONSOLIDATION COMME DANS D'AUTRES ETATS

[q unit=”2″ topic=”7″] CRITIQUES DES LOIS SUR L'ALCOOL DU CONNECTICUT

[a] 1- GUERRES FRONTALIERS

2- MOINS CHER DANS D'AUTRES ÉTATS

[q unit= »2″ topic= »7″] POINTS FORTS DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX
(4 points forts)

[a] 1- DES REVENUS FISCAUX SIGNIFICATIFS
(sur chaque étage)

2- DES DISTRIBUTEURS SPÉCIALISÉS EN EFFICACITÉ LOGISTIQUE

3- LES DISTRIBUTEURS PRENENT LE MARKETING ET LES VENTES

4- MEILLEUR EXPOSANT POUR LES PRODUCTEURS
(par rapport à une approche isolée)

[q unit= »2″ topic= »7″] FAIBLESSES DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX

[a] 1- AU COURS DES 20 DERNIÈRES ANNÉES, LE NOMBRE DE DISTRIBUTEURS A DIMINUÉ DE 2/3

2- BEAUCOUP DE CONSOLIDATION

3- NOMBRE DE WINERIES AMÉRICAINES CHERCHANT À ENTRER SUR LE MARCHÉ
MULTIPLIÉ PAR 5

4- EFFET GOULOT D'ÉTRANGLEMENT = PRÉJUDICIABLE AUX PETITS PRODUCTEURS
(perdu parmi des portefeuilles massifs)

[q unit=”2″ topic=”7″] CONSOLIDATION AU NIVEAU PRODUCTEUR

[a] LES PLUS GRANDES VIGNOBLES ACHETENT LES PLUS PETITES

[q unit=”2″ topic=”7″] EFFET DE LA CONSOLIDATION AU NIVEAU DE PRODUCTION

[a] 1- LES CONGLOMÉRATS OFFRENT UNE GAMME DE PRODUITS ATTRACTIVE
POUR UN GRAND DISTRIBUTEUR

2- LES DISTRIBUTEURS DOIVENT TRAITER AVEC UN SEUL CONGLOMÉRAT
POUR ACCÉDER À UNE GAMME DE MARQUES DÉSIRABLES

3- LES REVENDEURS FONT AFFAIRE AVEC 1 ou 2 GRANDS DISTRIBUTEURS A PROPOSER
LARGE GAMME DE PRODUITS

[q unit= »2″ topic= »7″] CONSÉQUENCES DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX SUR LES PETITS PRODUCTEURS

[a] 1- RECHERCHEZ DES DISTRIBUTEURS SPÉCIALISÉS PLUS PETITS

2- LES CONTRATS DE DISTRIBUTION PEUVENT ÊTRE DIFFICILES À RUPTURE

[q unit= »2″ topic= »7″] PETITS DISTRIBUTEURS SPÉCIALISÉS

[a] 1- MIEUX ÉQUIPÉS POUR VENDRE DES MARQUES DE BOUTIQUE À FAIBLE VOLUME

2- PORTÉE DE COUVERTURE LIMITÉE À TRAVERS LES ÉTATS

3- DES CONTRATS DE DISTRIBUTION DIFFICILES À RUPTURE

[q unit=”2″ topic=”7″] CONSEQUENCE SUR LES PRODUCTEURS DE CONSOLIDATION
AU SEIN DU SYSTÈME À 3 NIVEAUX DES ÉTATS-UNIS

[a] DÉVELOPPEMENT DE LA CATÉGORIE DIRECT-TO-CLIENT
(livraison aux clients /
vente de porte de cave)

[q unit= »2″ topic= »7″] COÛTS ASSOCIÉS DIRECTS AUX CLIENTS

[a] 1- MAIN-D'ŒUVRE

2- PUBLICITÉ

3- EXPÉDITION

4- FARDEAU ADMINISTRATIF

[q unité= »2″ sujet= »7″] MARKETING
(définition)

[a] LE PROCESSUS DE GESTION EN CHARGE D'IDENTIFIER, D'ANTICIPER,
ET SATISFAIRE LES EXIGENCES DES CLIENTS DE FAÇON RENTABLE

[q unit= »2″ topic= »7″] 3 FAÇONS DE GÉNÉRER DES PROFITS

[a] 1- PAR LE VOLUME DES VENTES

2- PAR LA VALEUR DES VENTES

3- PAS SEULEMENT LE VIN MAIS AUSSI TOUTE L'EXPÉRIENCE
– attestation de statut social
– propriété de quelque chose de précieux
- retour sur investissement

[q unit= »2″ topic= »7″] LES 4 ÉTAPES DU MARKETING

[a] 1- IDENTIFIER LA CIBLE

2- COMPRENDRE LES BESOINS

3- LES SATISFAIRE

4- CRÉER DES PROFITS

[q unit=”2″ topic=”7″] CAMPAGNE MARKETING RÉUSSIE

[a] ATTEINT UN NIVEAU DE BÉNÉFICE ADÉQUAT DANS UN CALENDRIER SPÉCIFIÉ

[q unit= »2″ topic= »7″] STRATÉGIE MARKETING
(5 étapes clés)

[a] 1- IDENTIFIER LE PRODUIT / LA MARQUE A COMMERCIALISER

2- IDENTIFIER LE MARCHÉ CIBLE

3- FIXATION DES OBJECTIFS

4- ÉLABORER LA STRATÉGIE MARKETING
(marketing-mix)

5- MISE EN ŒUVRE / SUIVI DE LA STRATÉGIE MARKETING

[q unité= »2″ sujet= »7″] MIX MARKETING

[a] 5Ps

LE PRIX
PRODUIT
PLACE
PROMOTION
GENS

[q unit=”2″ topic=”7″] ANALYSE SWOT

[a] POINTS FORTS (internes + utiles)
FAIBLESSES (interne + inutile)
OPPORTUNITÉ (externe + utile)
MENACES (externes + inutiles)

1- IDENTIFIER LES FACTEURS PERTINENTS POUR ATTEINDRE UN OBJECTIF

2- EN L'ABSENCE D'OBJECTIF PREALABLE AU DEBUT DE L'ANALYSE
= PAS DE POINT DE REFERENCE
= ne peut pas évaluer utile / inutile

[q unit= »2″ topic= »7″] DÉFINITION DE L'OBJECTIF
(analyse swot)

[a] 1- OBJECTIF FIXE AVANT L'ANALYSE

2- L'ANALYSE SWOT PERMET DE TRIER LES RÉALISABLES ET LES INACHEVABLES
OBJECTIFS

[q unit=”2″ topic=”7″] OBJECTIF DE L'OBJECTIF ANALYSÉ
(analyse swot)

[a] 1- L'INTUITION
2- RÊVE / INSPIRATION
3- CONNAISSANCE DU MARCHE
4- OUTILS COMMERCIAUX

[q unit= »2″ topic= »7″] ANALYSE DE LA COURBE DE VALEUR
(définition)

[a] 1- C'EST UN EXEMPLE D'OUTIL COMMERCIAL QUI PEUT ÊTRE UTILISÉ POUR IDENTIFIER UN OBJECTIF

2- IL CONSISTE À UTILISER LA RECHERCHE CONSOMMATEUR POUR IDENTIFIER LES GRAPPES DE DEMANDE DES CONSOMMATEURS SOUS-APPROVISIONNÉES OU IGNORÉES

[q unité=”2″ sujet=”7″] RESSOURCE
(définition)

[a] C'EST UNE CHOSE À LAQUELLE L'ORGANISATION A ACCÈS 
/ PEUT EXPLOITER COMME UN OUTIL

[q unit= »2″ topic= »7″] EXEMPLES DE RESSOURCES EN PRODUCTION DE VIN

[a] 1- RÉPUTATION ÉTABLIE

2- CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT FIABLE / ABORDABLE

3- LOCALISATIONS DU VIGNOBLE

4- UN MOYEN DE PRODUCTION OPTIMISÉ

5- ACCÈS À DES INDUSTRIES DE SOUTIEN FIABLES / ABORDABLES

6- SITUATION FINANCIERE SOLIDE

7- EXPERTISE / EXPÉRIENCE INTERNE

[q unité= »2″ sujet= »7″] CAPACITÉ

[a] QUELQUE CHOSE QUE L'ORGANISATION EST CAPABLE DE FAIRE

[q unit= »2″ topic= »7″] EXEMPLES DE CAPACITÉS DE VIN

[a] 1- CRÉER DE NOUVELLES MARQUES FORTES

2- DÉVELOPPER LES MARQUES EXISTANTES

3- AUGMENTATION OU RÉDUCTION DE LA PRODUCTION

4- CHANGER DE PRODUITS RAPIDEMENT

5- R&D DE NOUVEAUX PRODUITS

6- LOBBYING (local, régional, national)

[q unit= »2″ topic= »7″] OPPORTUNITÉS ET MENACES DANS L'ANALYSE SWOT
(3 éléments clés)

[a] 1- LIÉ À L'ENVIRONNEMENT EXTERNE DES AFFAIRES

2- CONSIDÉRER ÉGALEMENT LES TENDANCES PRÉSENTES & FUTURES
CE QUI POURRAIT AFFECTER L'ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES

3- MNEMONIQUE UTILE = PESTEL

[q unit=”2″ topic=”7″] ANALYSE PESTEL

[a] 1- POLITIQUE
2- ECONOMIQUE
3- SOCIAL / SOCIETAL
4- TECHNOLOGIQUE
5- ENVIRONNEMENTAL
6- JURIDIQUE

[q unit=”2″ topic=”8″] POLITIQUE
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- INTERDICTION & TAXES

2- SUBVENTIONS

3- SUPPORTS PROMOTIONNELS

[q unit= »2″ sujet= »8″] ÉCONOMIQUE
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- FLUCTUATIONS DES CHANGES
– améliorer la compétitivité des exportations
– importations plus chères
- difficile à planifier
– si plus réactif que la concurrence = OPPORTUNITE

2- RÉCESSION
(réduit le pouvoir d'achat des consommateurs)

[q unité=”2″ sujet=”8″] SOCIAL
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- UNE GÉNÉRATION ÉVITER LES BOISSONS DES PARENTS

2- ATTITUDES CULTURELLES

3- DISPONIBILITÉ DE MAIN-D'ŒUVRE QUALIFIÉE / ABORDABLE
(en milieu rural par exemple)

[q unit=”2″ topic=”8″] TECHNOLOGIQUE
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- NOUVELLES TECHNIQUES DE PRODUCTION

2- NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS

[q unit=”2″ topic=”8″] ENVIRONNEMENT
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- CHANGEMENT CLIMATIQUE

2- PRESSION POUR UNE UTILISATION ALTERNATIVE DES TERRES
(immobilier…)

3- IMPACT LOGISTIQUE

4- GESTION DES DÉCHETS / CONSOMMATION D'ÉNERGIE

[q unit= »2″ topic= »8″] LÉGAL & RÉGLEMENTAIRE
OPPORTUNITÉS MENACES
(analyse swot)

[a] 1- REGLEMENTATION DU COMMERCE

2- REGLEMENTATION SUR LA PRODUCTION

3- VIN AOP/IGP

[q unit= »2″ topic= »8″] L'ANALYSE SWOT FOURNIT DES APERÇUS SUR

[a] 1- DANS QUELLE MESURE EST RÉALISABLE L'OBJECTIF

2- QUELS INVESTISSEMENTS SUPPLÉMENTAIRES (ressources / capacités)
MAXIMISERA LES CHANCES DE SUCCÈS

3- GRAPHIQUES ENVIRONNEMENT COMMERCIAL EXTERNE

[q unit=”2″ topic=”8″] CYCLE DE VIE DU PRODUIT
(4 phases)

[a] 1- INTRODUCTION
(commencer doucement
+ s'établit)

2- CROISSANCE
(commence à grandir)

3- MATURITÉ + STABILISATION

4- REFUS

[q unit=”2″ topic=”8″] PHASE D'INTRODUCTION
(cycle de vie du produit)

[a] 1- FOCUS SUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DU PRODUIT

2- OBTENIR UNE RÉPUTATION ET UNE RECONNAISSANCE

[q unit=”2″ topic=”8″] PHASE DE CROISSANCE
(cycle de vie du produit)

[a] LE PRODUIT EST DE PLUS EN PLUS DISTRIBUÉ

[q unit= »2″ topic= »8″] PHASE DE MATURITÉ ET DE STABILISATION
(cycle de vie du produit)

[a] METTRE EN ÉVIDENCE LES DIFFÉRENCES ENTRE LE PRODUIT
& LA COMPÉTITION

[q unit=”2″ topic=”8″] PHASE DE DÉCLIN
(cycle de vie du produit)

[a] PRENDRE DES MESURES POUR PROLONGER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS

[q unit=”2″ topic=”8″] COMMENT PROLONGER LE CYCLE DE VIE DU PRODUIT

[a] 1- AMÉLIORER LES PRODUITS

2- MISE A JOUR DES EMBALLAGES

3- BAISSE DES PRIX

4- RECHERCHE DE NOUVEAUX MARCHÉS

[q unit= »2″ topic= »8″] MARQUE
(4 caractéristiques principales)

[a] 1- SANS LE BRANDING, LES PRODUITS SERONT DES MARCHANDISES

2- CHERCHE À ÉLOIGNER UN PRODUIT D'ÊTRE UNE MARCHANDISE

3- LES CLIENTS SONT PRÊTS À ACHETER UN PRODUIT DE MARQUE
MÊME SI CELA COÛTE PLUS QUE LE PRIX MINIMUM

4- LES CLIENTS VEULENT ACHETER CE QUE REPRÉSENTE UN PRODUIT
ET PAS SEULEMENT UN PRODUIT ALÉATOIRE

[q unité=”2″ sujet=”8″] MARQUE
(définition)

[a] 1- L'ENSEMBLE DES ATTRIBUTS PHYSIQUES D'UN PRODUIT OU D'UN SERVICE,
ENSEMBLE AVEC LES CROYANCES
& LES ATTENTES QUI L'ENTOURENT

2- C'EST UNE COMBINAISON UNIQUE QU'UN NOM
OU UN LOGO DOIT EVOQUER
DANS L'ESPRIT DU PUBLIC

[q unit= »2″ topic= »8″] POUR RÉUSSIR, UNE MARQUE DOIT

[a] CRÉER UNE IMAGE POSITIVE

[q unit= »2″ topic= »8″] 12 FAÇONS DE CRÉER UNE IMAGE POSITIVE POUR LA MARQUE

[a] 1- MATIÈRE
2- LA CONFIANCE DES CONSOMMATEURS
3- ENGAGEMENT DES CONSOMMATEURS
4- HISTOIRE DE LA MARQUE
5- PRIME DE PRIX
6- LONGÉVITÉ
7- UN NOM DE MARQUE FORT
8- POSITIONNEMENT DE LA MARQUE
9- MARQUE PRIVÉE
10- MARQUE D'ÉCHELLE
11- MARQUE DOUCE
12- MARQUE DE LUXE

[q unité= »2″ sujet= »8″] SUBSTANCE
(image de marque positive)

[a] STYLE ET QUALITÉ CONSTANTS
(ex : champagne non millésimé
constante année après année)

[q unit=”2″ topic=”8″] CONFIANCE DES CONSOMMATEURS
(image de marque positive)

[a] TOUJOURS OFFRIR LA VALEUR ATTENDUE

[q unit=”2″ topic=”8″] ENGAGEMENT DES CONSOMMATEURS
(image de marque positive)

[a] 1- RELATION PERSONNELLE AVEC LA MARQUE

2- MESSAGE SUR MESURE AU PUBLIC CIBLE
(sentir que la stratégie marketing de la marque leur est personnellement adaptée)

[q unit=”2″ topic=”8″] HISTOIRE DE LA MARQUE
(image de marque positive)

[a] 1- DES HISTOIRES AUXQUELLES LES CONSOMMATEURS PEUVENT S'APPLIQUER

2- ATTACHEMENT ÉMOTIONNEL DE LA MARQUE À L'HISTOIRE

3- PROMOUVOIR L'AUTHENTICITÉ

4- CRÉER DE L'ENGAGEMENT & DE LA VALEUR

5- INCLURE CE QUE LES AUTRES DISENT
À PROPOS DU PRODUIT

[q unit=”2″ topic=”8″] PRICE PREMIUM
(image de marque positive)

[a] DE NOMBREUX CONSOMMATEURS AFFICHENT DES PRIX PLUS ÉLEVÉS
COMME GAGE DE QUALITÉ

[q unit=”2″ topic=”8″] LONGÉVITÉ
(image de marque positive)

[a] LA MARQUE EXISTE DEPUIS LONGTEMPS
(ex : marques de champagne)

[q unit= »2″ topic= »8″] NOM DE MARQUE FORT
(image de marque positive)

[a] 1- NOM FACILE À RETENIR

2- NOM FACILE À PRONONCER
(dans différentes langues)

3- PAS OFFENSANT
(dans d'autres langues/cultures)

4- PEUT INCLURE
– caractéristiques géographiques (sens du lieu)
– nom du fondateur de l'entreprise (héritage, longévité)

5- PEUT ÊTRE DÉPOSÉ

6- PORTER DE LA VALEUR FINANCIERE
(capital de la marque)

[q unit= »2″ topic= »8″] POSITION DE LA MARQUE
(image de marque positive)

[a] 1- LIÉ AU PRIX DE DÉTAIL

2- OÙ IL SE SITUE SUR LE MARCHÉ ET PAR RAPPORT À SES CONCURRENTS

3- GÉNÉRALEMENT RÉGLÉ AU LANCEMENT

4- PEUT ÉVOLUER DANS LE TEMPS
(mais plus difficile de changer la position de la marque)

[q unit= »2″ topic= »8″] MARQUES PRIVÉES
(image de marque positive)

[a] DISPONIBLE UNIQUEMENT DANS LES RESTAURANTS, LES SUPERMARCHÉS…
QUI A CRÉÉ LA MARQUE

[q unit= »2″ topic= »8″] MARQUE ÉCHELLE
(image de marque positive)

[a] 1- DONNER AUX CONSOMMATEURS DES « RUNGS » FACILES À COMPRENDRE
POUR LES AIDER À ÉCHANGER VERS UN PRIX PLUS ÉLEVÉ
& UNE MEILLEURE QUALITÉ D'EXPRESSION DE LA MARQUE

2- TOUTE LA GAMME DES MARQUES BÉNÉFICIE
L'IDENTITÉ DE L'EXPRESSION LA PLUS PRESTIGIEUSE
DE LA MARQUE

3- GÉNÉRALEMENT 3 ÉCHELONS
– accessible (moins cher)
– étirer (abordable)
– aspiration (la plus prestigieuse)

[q unit=”2″ topic=”8″] MARQUE SOFT

[a] 1- UNE SORTE DE MARQUE PARAPLUIE QUI MET EN VALEUR UN ENSEMBLE DE CARACTÉRISTIQUES COMMUNES ET PARTAGÉES PAR LES PRODUITS PORTANT LA MARQUE SOFT

2- EN MÊME TEMPS PERMETTRE UNE DEGRÉE DE LIBERTÉ
& L'EXPRESSION D'UN SENS UNIQUE
AU SEIN DE CETTE MARQUE

3- EXEMPLES : AOP, IGP…

[q unit= »2″ topic= »8″] MARQUES DE LUXE
(image de marque positive)

[a] 1- DES VINS SUPER PREMIUM QUI
SEULS QUE PEU DE CLIENTS PEUVENT SE PERMETTRE

2- PROMOUVOIR L'IDÉE QU'ILS SONT
RARE MÊME S'ILS NE LE SONT PAS
(pénurie perçue)

[q unit= »2″ topic= »8″] CAPITAL MARQUE
(définition)

[a] VALEUR D'UNE MARQUE POUR SES PROPRIÉTAIRES

GÉNÉRALEMENT CALCULÉ À L'AIDE DE MÉTRIQUES TELLES QUE
– notoriété de la marque
- image de marque 

[q unit= »2″ topic= »8″] POSITION DE LA MARQUE
(les 4 segments habituels)

[a] 1- VALEUR
2- NORME
3- PRIME
4- SUPER PREMIUM

[q unit= »2″ topic= »8″] MARQUE D'ASPIRATION

[a] 1- L'EXPRESSION LA PLUS PRESTIGIEUSE D'UNE MARQUE

2- JETE HABITUELLEMENT SON IDENTITÉ SUPER PREMIUM
SUR TOUTE L'ÉCHELLE

[q unit=”2″ topic=”8″] EXEMPLE DE LADDER BRANDING
(maison de champagne Pol Roger)

[a] 1- ACCESSIBLE = POL ROGER NON VINTAGE

2- ÉTIREMENT = POL ROGER VINTAGE

3- ASPIRATION = POL ROGER WINSTON CHURCHILL

[q unit=”2″ topic=”8″] EXEMPLE DE LADDER BRANDING
(Maison de champagne Roederer)

[a] 1- ACCESSIBLE = ROEDERER NON VINTAGE

2- ÉTIREMENT = ROEDERER MILLÉSIME

3- ASPIRATION = ROEDERER CUVEE CRISTAL

[q unit=”2″ topic=”8″] EXEMPLE DE LADDER BRANDING
(sur Bourgogne comme marque douce)

[a] 1- ACCESSIBLE = BOURGOGNE ROUGE

2- ÉTIREMENT = GEVREY CHAMBERTIN

3- ASPIRATION = LE CHAMBERTIN GRAND CRU

[q unit= »2″ topic= »8″] TYPES DE PRODUITS POUR LESQUELS LE LADDER BRANDING FONCTIONNE TRÈS BIEN

[a] SUR LES PRODUITS DE LUXE
(comme le champagne)

[q unit=”2″ topic=”8″] TYPES DE CLIENTS POUR QUEL LADDER BRANDING
NE FONCTIONNE GÉNÉRALEMENT PAS BIEN

[a] CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION

CAR
– peu connaîtront la marque d'aspiration
– donc aucune identité ne sera donnée par la marque d'aspiration
– alors la valeur entière de l'échelle sera basée
sur l'expression accessible de la marque

PAR CONSÉQUENT
– la marque aspiration sera considérée comme hors de prix

[q unit=”2″ topic=”8″] FACTEURS POUVANT CONTRIBUER AU LUXE D'UNE IMAGE DE MARQUE
POUR UN VIN DONNÉ
(non exhaustif, donnez 5)

[a] 1- QUALITE DES FRUITS

2- QUALITE DU VIGNOBLE

3- AUCUNE DÉPENSE ÉPARGNÉE PENDANT LA VINIFICATION

4- UN PATRIMOINE RICHE

5- VIGNERON CÉLÈBRE & RECONNU

[q unit= »2″ topic= »8″] 3 STRATÉGIES MARKETING POUR PROMOUVOIR L'IDÉE DU LUXE

[a] 1- PARRAINAGE D'ÉVÉNEMENTS EXCLUSIFS & DE LUXE

2- POSITIONNEMENT DANS LES DISTRIBUTEURS LES PLUS HAUTS DE GAMME

3- POSITIONNEMENT SUR LA CARTE DES VINS DES RESTAURATION GASTRONOMIQUE

[q unit=”2″ topic=”8″] LES MARQUES DE VINS LES PLUS PUISSANTES AU MONDE
(caractéristique principale)

[a] BÉNÉFICIEZ D'UNE SENSIBILISATION GÉNÉRALE SUR DE MULTIPLES MARCHÉS

[q unit= »2″ topic= »8″] UN NOUVEAU PRODUIT AVEC DES CHANCES DE SUCCÈS LIMITÉES EST

[a] UN PRODUIT QUI NE FOURNIT PAS QUELQUE CHOSE DE DIFFÉRENT, MOINS CHER OU MIEUX QU'UN PRODUIT DÉJÀ SUR LE MARCHÉ

[q unité=”2″ sujet=”8″] SEGMENTATION
(définition)

[a] DIVISION D'UNE MARKETPLACE EN PLACES DISTINCTES & HOMOGÈNES
SOUS-GROUPES (= SEGMENTS)

CHAQUE SEGMENT EST CARACTÉRISÉ PAR DES PARAMÈTRES ET DES GOÛTS PARTICULIERS
NÉCESSITANT DES STRATÉGIES MARKETING SPÉCIFIQUES

[q unit=”2″ topic=”8″] SEGMENT CIBLE
(caractéristique principale)

[a] 1- GROUPE(S) ASSEZ GRAND(S) POUR ÊTRE RENTABLE

2- PARTAGER QUELQUES PRÉFÉRENCES ET BESOINS SIMILAIRES

[q unit=”2″ topic=”8″] VARIABLES DE SEGMENTATION HABITUELLEMENT UTILISEES POUR L'ANALYSE D'UN MARCHE
(4 variables principales)

[a] 1- GEOGRAPHIQUE

2- DÉMOGRAPHIQUE

3- PSYCHOGRAPHIQUE

4- COMPORTEMENT

UN SEGMENT EST GÉNÉRALEMENT RÉALISÉ PAR L'UTILISATION D'UNE COMBINAISON DE VARIABLES

[q unit=”2″ topic=”8″] VARIABLES GEOGRAPHIQUES
(à utiliser pour la segmentation du marché)

[a] GÉNÉRALEMENT TROP LARGE EN TANT QU'INDUSTRIE AUTONOME

[q unit= »2″ topic= »8″] EXEMPLES DE VARIABLES DÉMOGRAPHIQUES
(à des fins de segmentation)

[a] ÂGE, SEXE…

[q unit=”2″ topic=”8″] EXEMPLES DE VARIABLES PSYCHOGRAPHIQUES
(à des fins de segmentation)

[un style de vie
PERSONNALITÉ
CONNAISSANCE DU VIN

[q unit=”2″ topic=”8″] EXEMPLES DE VARIABLES COMPORTEMENTALES
(à des fins de segmentation)

[a] 1- BÉNÉFICE ATTENDU DU VIN (qualité, prestige…)

2- OÙ LE VIN EST ACHETÉ

3- FIDÉLITÉ À LA MARQUE

[q unit=”2″ topic=”8″] COMBINAISONS DE VARIABLES SIGNIFICATION
AU SEIN D'UNE SEGMENTATION DE MARCHÉ

[a] 1- PERSONNES PARTAGEANT DES TRAITS PSYCHOGRAPHIQUES ET COMPORTEMENTAUX
SONT PLUS SUSCEPTIBLES DE SE COMPORTER DE FAÇON SIMILAIRE

2- LES PERSONNES PARTAGEANT UNIQUEMENT L'ÂGE ET L'EMPLACEMENT SONT HABITUELLEMENT
UNE COMBINAISON MOINS SIGNIFICATIVE

[q unit= »2″ topic= »9″] SEGMENTATION DES CONSOMMATEURS HABITUELLEMENT UTILISÉE DANS LA FILIÈRE VIN
(2 facteurs)

[a] CLIENTS À FORTE IMPLICATION
vs.
CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION

(mais pas valable dans tous les pays)

[q unit= »2″ topic= »9″] CLIENTS À FORTE IMPLICATION
(définition)

[a] 1- ONT UN INTÉRÊT PROFOND POUR LES VINS QU'ILS BUVENT

2- GÉNÉRALEMENT ENVIE D'ESSAYER DE NOUVEAUX PRODUITS

3- PEUT DÉPENSER PLUS EN VINS

[q unit= »2″ topic= »9″] CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION
(définition)

[a] 1- ONT PEU D'INTÉRÊT POUR LES VINS QU'ILS BUVENT

2- S'EN GARDE GÉNÉRALEMENT À PEU DE PRODUITS QU'ILS CONNAISSENT

3- IL EST PEU PROBABLE QUE RO DÉPENSE BEAUCOUP

[q unit= »2″ topic= »9″] UNE AUTRE SEGMENTATION DE CONSOMMATION UTILISÉE DANS LA FILIÈRE VIN
(3 facteurs)

[a] 1- AMATEURS DE VIN
- grand intérêt
– grande connaissance
- revenu élevé
- haut niveau d'instruction

2- VIN INTÉRESSÉ
- grand intérêt
– connaissances modérées
- formation universitaire
– revenu modéré

3- VIN CURIEUX
– intérêt modéré
– connaissances limitées
– revenu modéré
- niveau d'instruction moyen
– voir le vin comme un moyen de socialiser

[q unit= »2″ topic= »9″] SEGMENTATION RÉUSSIE

[a] IDENTIFIER LE TYPE DE CLIENTS QUI POURRAIENT ACHETER LE PRODUIT

[q unit=”2″ topic=”9″] UNE SEGMENTATION RÉUSSIE AIDE À LA PRÉVISION

[a] 1- COMBIEN LES CLIENTS SONT PRÊTS À PAYER

2- OÙ LE PRODUIT EST SUSCEPTIBLE DE SE VENDRE

3- COMMENT LE COMMERCIALISER AU MIEUX

[q unit=”2″ topic=”9″] ÉTUDE DE MARCHÉ
(définition)

[a] LA COLLECTE DE DONNÉES ET L'ANALYSE SUR UN SEGMENT
POUR IDENTIFIER LES BESOINS ET LES ENVIES

[q unit= »2″ topic= »9″] L'ÉTUDE DE MARCHÉ PEUT ÊTRE UTILISÉE POUR

[a] 1- LA DEMANDE EXISTE POUR UN NOUVEAU PRODUIT

2- QUELLES FONCTIONNALITÉS LES GENS AIMERAIENT

3- COMBIEN ILS SONT PRÊTS À PAYER

[q unit=”2″ topic=”9″] LA RECHERCHE MARKETING EST IMPORTANTE POUR

[a] CRÉER UNE STRATÉGIE MARKETING

[q unit= »2″ topic= »9″] AVANT DE COMMENCER L'ÉTUDE DE MARCHÉ

[a] 1- ÊTRE CLAIR SUR LES OBJECTIFS DE L'ÉTUDE DE MARCHÉ

2- IDENTIFIER LES INFORMATIONS NÉCESSAIRES

3- DE QUI

4- DÉTERMINER QUELLES MÉTHODES DEVRAIENT ÊTRE UTILISÉES
- enquêtes
- groupes de discussion
– entretiens
– remarques
- Recherche secondaire

[q unit=”2″ topic=”9″] OBSERVER LE COMPORTEMENT DES CLIENTS AIDE

[a] 1- DÉCOUVRIR LES BESOINS ET LES DÉSIR DES CLIENTS

2- SUIVRE LE SUCCÈS D'UNE CAMPAGNE
ET FAIRE DES AJUSTEMENTS

3- COMPRENDRE CE QUI VOUS PLAIT
AUX CLIENTS CIBLÉS

4- COMPRENDRE LE PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION

[q unit=”2″ topic=”9″] LE MARKETING PEUT INFLUENCER LES CLIENTS SUR

[a] 1- QUELQUE CHOSE DONT ILS ONT BESOIN ou VEULENT

2- QUELQUE CHOSE QU'ILS NE SAVONT PAS QU'ILS VOULAIENT

3- OÙ TROUVER UN PRODUIT

4- MISE EN VALEUR DES CARACTÉRISTIQUES / POINTS DE VENTE D'UN PRODUIT

[q unit=”2″ topic=”9″] EXEMPLES DE METHODES D'OBSERVATION
(pour les études sur les comportements des consommateurs)

[a] 1- REGARDER LES CLIENTS SE DÉPLACER DANS LES BOUTIQUES

2- ETUDIER LES INTERACTIONS AVEC LES CLIENTS

3- ANALYSER LES DONNÉES DES CARTES DE FIDÉLITÉ DES MAGASINS

4- UTILISATION DES ANALYSES WEB

5- ÉTUDIER COMMENT LA MUSIQUE / L'ÉCLAIRAGE INFLUENCENT LES CLIENTS

[q unit= »2″ topic= »9″] LE MODÈLE DE PORTRAIT de Wine Intelligence
(6 portraits américains)

[a] 1- EXPLORATEURS ENGAGÉS

2- MARQUES PREMIUM / PILIERS

3- SOINS CONTENUS

4- DÉBUTANTS SOCIAUX

5- CHASSEURS D'AFFAIRES SENIOR

6- CUISINE DÉCONTRACTÉE

[q unit= »2″ topic= »9″] 1ère ÉTAPE POUR CRÉER UNE STRATÉGIE MARKETING

[a] DÉFINIR SES OBJECTIFS

[q unit= »2″ topic= »9″] LES 4 DOMAINES CLÉS DOIVENT ÊTRE COUVERTS PAR LA STRATÉGIE MARKETING

[a] 1- QUEL TYPE ?
– indifférencié / masse
- créneau
-plusieurs

2- QUELS BUTS ?
– lancer un nouveau produit
– augmenter les ventes du produit existant
- accroître la part de marché

3- COMMENT LE SUCCÈS SERA MESURÉ
- bénéfices
- part de marché
– valeur des ventes

4- LE CALENDRIER
- court terme
-long terme

[q unit=”2″ topic=”9″] COMMENT FIXER UN BUDGET MARKETING

[a] EN RÉFÉRENCE AUX BÉNÉFICES ATTENDUS DE LA CAMPAGNE MARKETING

[q unit= »2″ topic= »9″] LES 4 ÉTAPES DE L'ÉLABORATION D'UNE STRATÉGIE

[a] 1- COMPRENDRE LE PRODUIT / LA MARQUE A COMMERCIALISER

2- IDENTIFIER LE MARCHÉ CIBLE

3- FIXATION DES OBJECTIFS

4- CONCEVOIR LA STRATÉGIE MARKETING
(5Ps)

[q unit= »2″ topic= »9″] LE MIX MARKETING

[a] = 5 Ps

- PRODUIT
- LE PRIX
-PROMOTION
-GENS
-PLACE

[q unité=”2″ sujet=”9″] PRODUIT
(issu du Marketing Mix)

[a] 1- L'OBJET / LE SERVICE / LE SYSTEME A COMMERCIALISER

2- COMPREND LE LIQUIDE, L'EMBALLAGE, LE MARQUAGE

[q unit= »2″ topic= »9″] COMMUNICATION SUR LE PRODUIT

[a] 1- COMMUNIQUER LES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT
ET COMMENT IL RÉPOND AUX BESOINS ET AUX DÉSIRS

2- DIFFÉRENTS TYPES DE CLIENTS SONT ATTIRÉS
AUX DIFFÉRENTES CARACTÉRISTIQUES

3- DÉCRIVEZ L'EXPÉRIENCE QUE LE PRODUIT
LIVRERA

4- EXPLIQUEZ CLAIREMENT EN QUOI LE PRODUIT EST DIFFÉRENT
DU CONCOURS

[q unit= »2″ topic= »9″] PARTICULARITÉS DU MARCHÉ DU VIN

[a] EST UN MARCHÉ SATURÉ

SIGNIFIANT QU'IL EXISTE UNE FORTE CONCURRENCE
ENTRE PRODUITS SIMILAIRES

[q unité=”2″ sujet=”9″] PRIX
(issu du Marketing Mix)

[a] 1- COMPREND TOUT FRAIS SUPPLÉMENTAIRE

2- COMPREND LE TEMPS ET LES EFFORTS NÉCESSAIRES PAR LE CLIENT
POUR TROUVER / ACHETER LE PRODUIT

[q unit=”2″ topic=”9″] STRATÉGIE DE PRIX POUR ENTRER SUR UN MARCHÉ AVEC UN PRODUIT

[a] 1- PRIX BAS = ATTIRER DE NOUVEAUX CLIENTS

2- PEUT ÊTRE DIFFICILE À MONTER PAR LA SUITE

[q unit=”2″ topic=”9″] INFLUENCE DES PRIX SUR LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS

[a] 1- LA PRISE DE DECISION DES CLIENTS FORTEMENT INFLUENCEE PAR LE PRIX

2- PLUS DE PLAISIR SE SENTI EN CONSOMMANT DES VINS CHER

3- HYPOTHÈSE QUE LE PRIX EST MEILLEUR SI CHER
(surtout si peu de connaissances)

[q unité=”2″ sujet=”9″] PERSONNES
(du marketing-mix)

[a] 1- ATTITUDES & COMPORTEMENTS DES CLIENTS CIBLES

2- ATTITUDE DES EMPLOYÉS, COMPÉTENCES, SUPPORT CLIENT
& SERVICE CLIENTS

[q unité=”2″ sujet=”9″] LIEU
(du marketing-mix)

[a] 1- OÙ LE PRODUIT EST VENDU / À QUI
(ex. revendeurs spécialisés indépendants,
clients à forte implication)

2- IDENTIFIER LES CANAUX DE DISTRIBUTION LES PLUS EFFICACES
POUR LES SEGMENTS CIBLÉS

3- TENIR COMPTE DES DIFFÉRENTS TYPES DE MARCHÉS
(maturité…)

[q unité=”2″ sujet=”9″] PROMOTION
(du marketing-mix)

[a] 1- TOUTES LES MÉTHODES UTILISÉES POUR PROMOUVOIR UN PRODUIT EN PARTICULIER

2- DIVISÉ EN
– Promotion sur le point de vente
– promotion hors point de vente

3- UN SEUL TYPE DE PROMOTION NE SUFFIT PAS
POUR TOUT UN SEGMENT

4- DEVRAIT COMPOSER EN UNE VARIÉTÉ D'ÉLÉMENTS À CONNECTER
AVEC UN LARGE PUBLIC

[q unit= »2″ topic= »9″] 5 TYPES DE MARCHÉS
(basé sur la maturité)

[a] 1- MARCHÉ MATURE

2- MARCHE ETABLI

3- MARCHÉ EN CROISSANCE

4- MARCHÉ ÉMERGENT

5- NOUVEAU MARCHÉ ÉMERGENT

[q unit= »2″ topic= »9″] MARCHÉ MATURE

[a] 1- ATTEINDRE SON PLEIN POTENTIEL

2- STABLE / EN BAISSE

EXEMPLES : FRANCE, ALLEMAGNE

[q unit= »2″ topic= »9″] MARCHÉ ÉTABLI

[a] = FORTE CROISSANCE HISTORIQUE EN TERMINAISON

EXEMPLES : ITALIE, AFRIQUE DU SUD

[q unit= »2″ topic= »9″] MARCHÉ EN CROISSANCE

[a] 1- LE VIN EST LE PRODUIT LE PLUS COURANT

2- LE MARCHÉ EST EN CROISSANCE

EXEMPLES : ÉTATS-UNIS, CANADA, BRÉSIL, POLOGNE

[q unit= »2″ topic= »9″] MARCHÉ ÉMERGENT

[a] = AFFICHER UN POTENTIEL DE CROISSANCE À PARTIR D'UNE BASE RELATIVEMENT FAIBLE

EXEMPLES : CHINE, RUSSIE, TAIWAN

[q unit= »2″ topic= »9″] NOUVEAU MARCHÉ ÉMERGENT

[a] = VIN RELATIVEMENT NOUVEAU & INCONNU
(avec potentiel)

EXEMPLES : INDE, THAÏLANDE

[q unit= »2″ topic= »9″] CARACTÉRISTIQUES DES MARCHÉS MATURES
(positif négatif)

[a] 1- POSITIF
– des structures commerciales fiables
– voie d'accès fiable au marché
– structure viticole établie

2- NÉGATIF
– saturation la plus élevée
– moindre croissance

[q unit= »2″ topic= »9″] CARACTÉRISTIQUES DES MARCHÉS ÉMERGENTS ET DES NOUVEAUX MARCHÉS ÉMERGENTS
(positif négatif)

[a] 1- POSITIF
– potentiel de croissance important

2- NÉGATIF
– portent le plus de risques
– n’ont pas de structures commerciales
– pas de voie facile vers le marché

[q unit=”2″ topic=”9″] OBJECTIFS DE LA PROMOTION DE VENTE

[a] 1- AUGMENTER LES VENTES DES PRODUITS EXISTANTS

2- GAGNER EN VOLUME DE VENTES POUR DE NOUVEAUX PRODUITS

3- ATTIRER DE NOUVEAUX CLIENTS

4- FINS DE BAC

[q unit=”2″ topic=”9″] BIN ENEND
(définition)

[a] VENTE D'ANCIENS STOCKS / LIGNES ABANDONNÉES

[q unit= »2″ topic= »9″] EXEMPLES DE PROMOTION SUR LE POINT DE VENTE
(par types)

[a] 1- REMISE %

2- VENTE SAISONNIERE

3- REMISE CERTAINS JOURS

4- MULTI-ACHATS

5- RABAIS POUR UN GROUPE DE PERSONNES

6- RABAIS DE VOLUME

[q unit=”2″ topic=”9″] MULTI-ACHATS
(définition & exemples)

[a] LES CONSOMMATEURS PAYENT MOINS S'ILS ACHÈTENT PLUS
(remise sur volume)

exemples : 1+ 1gratuit
1+ 1 au 50%
3= prix de 2

[q unit=”2″ topic=”9″] CALENDRIER POUR ÉVALUER LE SUCCÈS DE LA PROMOTION DES PRIX

[a] NE PEUT PAS ÊTRE JUGÉ AVANT LA FIN DE LA PÉRIODE PROMOTIONNELLE
ET LE PRIX EST REVENU A LA NORMALE

[q unit= »2″ topic= »9″] EFFET SUR LES VENTES D'UNE PROMOTION DE PRIX QUI A FONCTIONNÉ

[a] LE VOLUME DES VENTES APRÈS LA PROMOTION DEVRAIT ÊTRE PLUS ÉLEVÉ
QUE LE VOLUME DES VENTES PRE-PROMOTION

[q unit=”2″ topic=”9″] RISQUE DE PROMOTION DES PRIX

[a] 1- AUCUNE FIDÉLISATION DES CLIENTS

2- JUSTE DES ACHATS D'OPPORTUNITE

dans ce cas, volume des ventes post-promotion
ne sera pas supérieur à la pré-promotion

[q unit= »2″ topic= »9″] AUTRES RISQUES ASSOCIÉS À LA PROMOTION DES PRIX

[a] 1- IMAGE DE MARQUE ENDOMMAGÉE

2- PRIX REMISE VU COMME LE BON PRIX

[q unit= »2″ topic= »9″] LES ACHATS MULTIPLES ET LES RABAIS SUR VOLUME SONT CONTROVERSÉS PARCE QUE

[a] ILS ENCOURAGENT LA CONSOMMATION D'ALCOOL

ils sont interdits en Suède et en Ecosse

[q unit= »2″ topic= »9″] 2 TYPES DE PROMOTION PORTANT LE MOINS RISQUE DE DÉVALORISATION DU PRODUIT / IMAGE DE MARQUE

[a] 1- LIEN SAUVEGARDE

2- REMISE SUR LES FRAIS DE LIVRAISON

[q unit=”2″ topic=”9″] LIEN SAUVEGARDER
(définition)

[a] ACHETEZ UN PRODUIT ET OBTENEZ UN PRIX RÉDUIT SUR UN AUTRE D'UNE CATÉGORIE DIFFÉRENTE

[q unit=”2″ topic=”9″] AVANTAGES DE LA PROMOTION
(issu du Marketing Mix)

[a] 1- AUGMENTER LES VENTES

2- AMÉLIORER LA NOTORIÉTÉ DE LA MARQUE

[q unit= »2″ topic= »10″] LES 6 CATÉGORIES DE PROMOTION SUR LE POINT DE VENTE

[a] 1- PRIX PROMOTIONNELS

2- CONCOURS

3- EMBALLAGE EN ÉDITION LIMITÉE

4- DÉGUSTATIONS CONSOMMATEURS

5- INCITATION DU PERSONNEL

6- FORMATION DU PERSONNEL

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES DE CONCOURS
(promotion sur le lieu de vente)

[a] 1- UNE CHANCE DE PARTICIPER À UN TIRAGE

2- GAGNEZ UNE MARCHANDISE

[q unit= »2″ topic= »10″] OPPORTUNITÉ OFFERTE PAR LES CONCOURS
(promotion sur le lieu de vente)

[a] COLLECTE DES COORDONNÉES DES CLIENTS

[q unit= »2″ topic= »10″] AVANTAGE DE L'EMBALLAGE EN ÉDITION LIMITÉE

[a] CONTRIBUER À L'IMAGE DE LA MARQUE DE LUXE

[q unit=”2″ topic=”10″] LIMITE D'EMBALLAGE EN ÉDITION LIMITÉE

[a] N'AUGMENTE PAS LES VENTES SUR LE LONG TERME
(pas d'effets à long terme)

[q unit= »2″ topic= »10″] AVANTAGES DE L'ORGANISATION DE DÉGUSTATIONS CONSOMMATEURS

[a] 1- OPPORTUNITÉ D'INTRODUIRE DE NOUVEAUX PRODUITS / DE NOUVEAUX MILLÉSIMES

2- PEUT AUGMENTER LES VENTES

3- LES CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION SONT PLUS SUSCEPTIBLES D'ACHETER

[q unit= »2″ topic= »10″] 3 TYPES DE DÉGUSTATIONS CONSOMMATEURS
(exemples)

[a] 1- DÉGUSTATIONS EN MAGASIN

2- DEGUSTATIONS DE PRODUCTEURS

3- DÎNERS DÉGUSTATION

[q unit= »2″ topic= »10″] INCITATIONS DU PERSONNEL
(promotion sur le lieu de vente)

[a] VENDRE PLUS D'UN PRODUIT PARTICULIER
(recevoir des bonus liés au niveau des ventes des produits donnés)

[q unit= »2″ topic= »10″] RISQUE ASSOCIÉ AUX INCITATIONS DU PERSONNEL
(promotion sur le lieu de vente)

[a] EST CONSIDÉRÉ ILLÉGAL DANS CERTAINS PAYS (Chine) CAR IL EST CONSIDÉRÉ COMME UNE CORRUPTION ET UNE CONCURRENCE DÉLOYALE

[q unit= »2″ topic= »10″] FORMATION DU PERSONNEL
(promotion sur le lieu de vente)

[a] 1- PEUT ÊTRE FOURNI PAR LE DÉTAILLANT / DISTRIBUTEUR / PRODUCTEUR

2- AVANTAGES
– promouvoir un produit avec confiance, enthousiasme
- activer la narration
– contribuer à l'image de marque

3- FONCTIONNE BIEN QUAND
contact personnel entre l'employé et les clients

[q unit= »2″ topic= »10″] PROMOTION HORS DU POINT DE VENTE
(14 options)

[a] 1- TÉLÉ / CINÉMA
2- RADIO
3- APPUYER
4- PANNEAUX D'AFFICHAGE
5- ANNONCES NUMÉRIQUES / EN LIGNE
6- MÉDIAS SOCIAUX
7- SITES INTERNET
8- APPLICATIONS SMARTPHONE
9- AVIS & RÉCOMPENSES
10- ŒNOTOURISME
11- RELATIONS PUBLIQUES
12- PARRAINAGES
13- ÉVÉNEMENTS & FESTIVALS
14- MARCHANDISE GRATUITE

[q unit=”2″ topic=”10″] CAMPAGNES PUBLICITAIRES
(caractéristiques générales)

[a] 1- PEUT ÊTRE TRÈS CHER

2- UTILISER LE SERVICE D'UNE AGENCE DE PUBLICITÉ POUR CONCEVOIR LA CAMPAGNE

3- ASSUREZ-VOUS QUE RIEN NE PEUT CHOQUER LES AUTRES CULTURES
(Traduction…)

[q unit= »2″ topic= »10″] PUBLICITÉS INTERNATIONALES SPÉCIFIQUES

[a] 1- DÉLIVRER UN MESSAGE DE MARQUE GLOBAL

2- UTILISÉ À L'INTERNATIONAL SANS CHANGEMENT

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES DE PAYS OÙ LES LOIS LIMITENT LA PUBLICITÉ SUR LE VIN

[a] 1- EAU + QATAR = INTERDICTION TOTALE

2- FRANCE = LOI EVIN

[q unité=”2″ sujet=”10″] RADIO
(promotion hors point de vente

[a] 1- MOINS EFFICACE QUE LA TÉLÉ/CINÉMA

2- MOINS CHER

3- LE MANQUE D'IMAGES LES REND MOINS MÉMORABLES

[q unit= »2″ topic= »10″] PUBLICITÉ PRESSE
(promotion hors point de vente

[a] OPTION 1 - IMAGE PLEINE PAGE AVEC PEU OU PAS DE TEXTE

OPTION 2- PAYER DES ÉCRIVAINS RESPECTÉS POUR ÉCRIRE L'ARTICLE

– PERMET DE PLACER L'ANNONCE DANS LE BON SUPPORT D'IMPRESSION
POUR ATTEINDRE LE PUBLIC CIBLE

– COÛTS RÉDUITS

[q unit=”2″ topic=”10″] TÉLÉVISION / CINÉMA
(promotion hors point de vente)

[a] 1- PUISSANT

2- TRÈS CHER
(gros budgets marketing)

3- ATTEINDRE LE PLUS GRAND NOMBRE DE PERSONNES

[q unit= »2″ topic= »10″] PANNEAU D'AFFICHAGE
(promotion hors point de vente

[a] 1- SOUVENT SUR LES BORDS DES ROUTES

2- IMAGE MÉMORABLE SAISISSANTE

3- MESSAGE COURT ET SIMPLE

4- AFFICHES AUX ARRÊTS DE BUS & GARES
= permettre un message plus détaillé

[q unit= »2″ topic= »10″] PUBLICITÉ NUMÉRIQUE / PLATEFORMES EN LIGNE
(promotion hors point de vente

[a] 1- PAS CHER

2- ATTEINDRE UNE AUDIENCE LARGE / MONDIALE

3- ANNONCE SUR UN AUTRE SITE INTERNET

4- ANNONCE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

[q unité= »2″ sujet= »10″] MÉDIAS SOCIAUX
(promotion hors point de vente

[a] 1- LA PREMIÈRE FOIS IL EST POSSIBLE D'AVOIR UN DIALOGUE DIRECT AVEC LES CLIENTS PLUTÔT QUE DE LEUR PARLER

2- IMPORTANT POUR LES PLUS JEUNES CLIENTS

3- AVIS NÉGATIFS / PUBLICITÉ = PEUT ÊTRE TRÈS DESTRUCTEUR

[q unit=”2″ topic=”10″] 2 FAÇONS D'UTILISER LES MÉDIAS SOCIAUX

[a] 1- ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES
(Annonces…)

2- ACTIVITÉS NON PROMOTIONNELLES = TOUT AUSSI IMPORTANTES
(actualités, événements, partager photos & vidéos…)

S'IL EST UNIQUEMENT UTILISÉ POUR DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES, IL ALIENERA LES CLIENTS

[q unit=”2″ topic=”10″] TENDANCES DANS L'UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

[a] 1- LE PUBLIC PLUS JEUNE SE DETOURNE DE TWITTER ET FACEBOOK

2- PREFEREZ YOUTUBE & INSTAGRAM

3- LES REVUES PAR LES PAIRS SONT IMPORTANTES

4- LES ENTREPRISES PERMETTRONT AUX CLIENTS DE PARTAGER PLUS FACILEMENT LEUR EXPÉRIENCE

[q unit=”2″ topic=”10″] SITES WEB
(promotion hors point de vente)

[a] 1- PARTAGEZ DES INFOS, PHOTOS, VIDÉOS…

2- PARTAGER DES DÉTAILS SUR LES VINS

3- PERMETTRE DE RACONTER DES HISTOIRES

4- PEUT PROPOSER DES BOUTIQUES EN LIGNE

5- COMMUNIQUER SUR LES ÉVÉNEMENTS FUTURS

6- SUGGÉRER DES ACCORDS METS & VINS

[q unit= »2″ topic= »10″] LES SITES WEB DOIVENT ÊTRE

[a] 1- CONVIVIAL

2- SÉCURISÉ

3- À JOUR

4- COHÉRENT AVEC LA STRATÉGIE MARKETING

[q unit= »2″ topic= »10″] INCONVÉNIENTS DES SITES WEB

[a] 1- SITE PERSONNALISÉ = COÛTEUX

2- COÛT D'ENTRETIEN

3- LES GENS VONT RAREMENT AU-DELÀ DU PREMIER COUPLE
DE PAGES SUR LES MOTEURS DE RECHERCHE

4- PEUT ÊTRE ACCÈS AUX PERSONNES EN-DESSOUS DE L'ÂGE DE BOIRE

[q unit= »2″ topic= »10″] APPLICATIONS POUR SMARTPHONE
(promotion hors point de vente)

[a] 1- TROUVER / LIRE SUR / LAISSER DES COMMENTAIRES ET AVIS SUR LES VINS

2- GÉRER LES CAVES PERSONNELLES

3- LES BOUTIQUES PARTAGENT LEURS STOCKS À JOUR

[q unit= »2″ topic= »10″] AVIS ET RÉCOMPENSES
(promotion hors point de vente)

[a] 1- AVIS FAVORABLE ET NOTE ÉLEVÉE PAR DES CRITIQUES RESPECTÉS
= PEUT BOOSTER SIGNIFICATIVEMENT LES VENTES

2- CONCOURS DES VINS

3- LES MÉDAILLES ET LES RÉCOMPENSES PEUVENT ÊTRE UTILISÉES À DES FINS PROMOTIONNELLES
(possibilité d'acheter des autocollants pour bouteilles)

4- INFLUENCERA LES GRANDS ACHETEURS DE VIN
(supermarchés…) 

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES DE CONCOURS INTERNATIONAUX DE VINS CÉLÈBRES

[a] 1- PRIX MONDIAUX DES VINS DECANTER

2- CHALLENGE INTERNATIONAL DU VIN

[q unit=”2″ topic=”10″] ŒNOTOURISME
(promotion hors point de vente)

[a] 1- OPPORTUNITÉ D'ENTRAÎNER AVEC LE PUBLIC

2- PROPOSER DES DÉGUSTATIONS DE VIN = ACCROISSEMENT DE LA PROBABILITE DE VENTES

3- PEUT OFFRIR D'AUTRES EXPÉRIENCES SOPHISTIQUÉES
(visites, repas décontractés, hébergement, événements spéciaux, mariages,
bonne cuisine…)

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES DE SENTIERS VINS CÉLÈBRES

[a] 1- NAPA VALLEY WINE TRAIL

2- ITINÉRAIRES CYCLABLES D'ALSACE

[q unit= »2″ topic= »10″] CLIENTS À FORTE IMPLICATION
vs.
CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION
(concernant les habitudes oenotouristiques)

[a] 1- CLIENTS À FORTE IMPLICATION
= VOYAGER DANS LES RÉGIONS VITICOLES POUR VISITER DES VIGNOBLES SPÉCIFIQUES 
+ DÉGUSTEZ LA NOURRITURE LOCALE

2- CLIENTS À FAIBLE IMPLICATION
= VISITER LES CAVES PARCE QU'ILS SONT À PROXIMITÉ
(ce segment ne doit pas être ignoré car
il peut faire des recommandations)

[q unit= »2″ topic= »10″] PUBLICITÉ
(définition)

[a] ATTIRER L'ATTENTION ET PROMOUVOIR UN PRODUIT OU UNE GAMME DE PRODUITS SPÉCIFIQUE

[q unit=”2″ topic=”10″] RELATIONS PUBLIQUES
(définition)

[a] VISE À DONNER À L'ENTREPRISE L'IMAGE LA PLUS FAVORABLE DANS L'ESPRIT DE TOUS LES STACKHOLDERS, DES CLIENTS ET AU-DELÀ

[q unit=”2″ topic=”10″] RELATIONS PUBLIQUES
(promotion hors point de vente)

[a] 1- PAS LA MÊME QUE LA PUBLICITÉ

2- TYPE D'ACTIVITES
– assister à des événements publics
– apparaître dans des émissions de télévision/radio
- communiqué de presse
- Ambassadeurs de la marque

[q unité=”2″ sujet=”10″] RSE
(définition)

[a] = RESPONSABILITÉ SOCIALE D'ENTREPRISE

L'ENGAGEMENT D'UNE ENTREPRISE À ALLER AU-DELÀ DE SES OBJECTIFS PURS COMMERCIAUX ET À PRENDRE EN COMPTE D'AUTRES DIMENSIONS :
ENVIRONNEMENT, RELATIONS SOCIALES…

[q unit=”2″ topic=”10″] UNE FORTE AIDE À LA RSE

[a] 1- DANS LA CRÉATION D'UNE IMAGE DE MARQUE POSITIVE

2- EN RELATIONS PUBLIQUES

[q unit=”2″ topic=”10″] LEADERS D'OPINION CLÉS
(les caractéristiques)

[a] 1- AVOIR DE GRANDS ABONNÉS / FIDÈLES

2- PEUT ÊTRE ENGAGÉ POUR CRÉER UN CONTENU DE HAUTE QUALITÉ 
(sur les réseaux sociaux par exemple)

3- PUISSANT PARCE QUE
– revues par les pairs
- Bouche à oreille

[q unit=”2″ topic=”10″] PARRAINAGE
(promotion hors point de vente)

[a] 1- ÉVÉNEMENTS SPORTIFS
– Mouton Cadet Ryder’s Cup
(controverse = sain vs alcool)

2- ÉVÉNEMENTS CULTURELS

3- PROGRAMMES TV

[q unit= »2″ topic= »10″] ÉVÉNEMENTS & FESTIVALS
(promotion hors point de vente)

[a] 1- SUSCEPTIBLES D'ATTIRER DES CLIENTS À FORTE IMPLICATION

2- ATTIRER UN LARGE GAMME DE CLIENTS

[q unit= »2″ topic= »10″] INCONVÉNIENTS DES ÉVÉNEMENTS ET FESTIVALS
(promotion hors point de vente)

[a] 1- COÛTS SUPPLÉMENTAIRES
– personnel supplémentaire
– payer pour exposer
- Coûts de livraison
– stocks d'échantillons
– préparation des stands

2- CONCOURS POUR L'ATTENTION DES PARTICIPANTS

3- DOIT ÊTRE GÉRÉ AVEC SOIN
(accident dû à une consommation excessive d'alcool)

[q unit=”2″ topic=”10″] MARCHANDISE GRATUITE
(promotion hors point de vente)

[a] 1- DIVERS ARTICLES PROMOTIONNELS OFFERTS AVEC LES PRODUITS VENDUS
(seaux à glace, tire-bouchons…)

2- AUGMENTER LA NOTORIÉTÉ DE LA MARQUE

3- NON SEULEMENT IMPACT SUR LE CLIENT DIRECT MAIS AUSSI SUR SON ENTOURAGE

[q unit= »2″ topic= »10″] MISE EN ŒUVRE ET SUIVI DE LA STRATÉGIE MARKETING
(principales caractéristiques)

[a] 1- PROCESSUS DYNAMIQUE

2- BESOIN DE REVUES / VÉRIFICATIONS CONSTANTES

3- FAIRE LES AJUSTEMENTS NÉCESSAIRES

4- ABANDONNER CAMPAGNE / PRODUIT SI BESOIN

5- UTILISER DES INDICATEURS POUR AIDER À SURVEILLER
(bénéfices, ventes, parts de marché…)

6- ORGANISEZ DES OPPORTUNITÉS POUR RECEVOIR DES COMMENTAIRES
(groupes de discussion…)

[q unit= »2″ topic= »10″] 3 PRINCIPALES OPTIONS POUR PORTER UNE CAMPAGNE MARKETING

[a] 1- ÉQUIPE MARKETING INTERNE

2- EXTERNALISER VERS
– Agence de relations publiques
- Agence de publicité

3- DEVENEZ MEMBRE DE 
- Association de l'industrie
– Organisme commercial générique
– Groupe de commerce informel

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES D'ASSOCIATIONS DE FILIERES VITICOLES

[a] 1- CONSORZIO (Italie)

2- VDP (Allemagne)

[q unit= »2″ topic= »10″] 2 EXEMPLES DE « ORGANISMES DE COMMERCE GÉNÉRAUX » DU VIN

[a] 1- VINS D'AUSTRALIE

2- VINS D'AFRIQUE DU SUD

[q unit=”2″ topic=”10″] EXEMPLE DE VIN “GROUPE COMMERCIAL INFORMEL

[a] VIGNO (Chili)

[q unit= »2″ topic= »10″] PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DES EFFORTS MARKETING GROUPÉS

[a] 1- CHARGER DES FRAIS D'ADHÉSION

2- MOINS CHER QUE L'EMPLOI DE PROPRES EXPERTS EN MARKETING

[x] BON TRAVAIL !! [redémarrer]

[/qdeck]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


fr_FRFR